AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Carte  

Partagez | .
 

 Sur la route des Îles du Sel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyra Torfmoor
Vagabond
avatar

Messages : 12
Points : 16
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Sur la route des Îles du Sel   Dim 5 Jan - 0:40

Océan du Sud – Sur le pont de la Damoiselle, Navire commercial. Fin de matinée.

Le soleil brillait au large de Tan-Velras et illuminait les voiles blanches de la Demoiselle. C'était un petit navire de transport d'hommes et de biens en chemin pour les Îles du Sel, petit archipel au sud du continent principal. Le temps était plutôt calme, malgré un vent latéral plutôt fort qui provoquait un roulis modéré, mais pas assez pour être ignoré.
La petite demi-douzaine de passagers était actuellement abrité dans ses quartiers, et rares étaient ceux qui restaient encore pour observer le paysage qui se résumait désormais à une immense étendue d'eau à perte de vue, vaguement parsemée des petits accrocs blancs des moutons. L'émerveillement des voyageurs qui venaient de vivre leurs premier embarquement était passé, et les autres étaient allés réserves les meilleurs places dés les amarres larguées.
La seule passagère à ne pas avoir mis un orteil à l'intérieur était une jeune magicienne brune n'ayant pas l'air en très grande forme : Lyra Torfmoor, plus connue sous le nom de Lyra l'Hématoartefacteuse, porteuse de nombreux titre mais soumise à l'interdiction de les porter. Et actuellement, elle était en train de vomir par dessus le bastingage.
Elle n'avais pas cesser de subir ces haut-le-coeur depuis le début du voyage. Un peu avant même, mais tant qu'elle était en mer, personne ne lui posait de question sur son malaise.

La jeune femme venait de cracher quasiment tout ce qu'elle avait dans son estomac. De fait, et malgré sa nausée, elle était morte de faim.
Elle s'appuya sur le bastingage, appliquant une pression contre sa cage thoracique ce qui soulageait un peu la douleur qui transperçais ses organes internes. Elle n'avait pas fait de crises à cause de la souillure occulte qui rongeait peut à peu son corps depuis un moment, et elle positivait que ce coup-ci il n'y ait pas de signes visibles. Elle avait des herbes et des potions pour combattre la souillure, mais elle ne se sentait pas de préparer une mixture demandant des dosage assez fin de substance plutôt actives dans un navires en mouvement alors qu'elle sentait ses mains trembler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciel
Admin
avatar

Messages : 192
Points : 236
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Sur la route des Îles du Sel   Mar 7 Jan - 19:10

On entendit un marin pester un peu envers un courant d'air récurrent qui tantôt le faisait rater sa manœuvre dans son travail tantôt le faisait littéralement tomber par terre. Plutôt mignon, ce garçon... pensait Rinael qui gloussait depuis son perchoir sur la barre du bas maintenant l'un des voiles de la Damoiselle. Elle s'amusait à le faire tourner en bourrique avec un petit zéphyr, vif et rapide, formant un petit oiseau blanc transparent. Il tournoyait sur lui même, tentant d'attraper ce qu'il ne peut que sentir mais non toucher.

Le sourire aux lèvres, la tête sur sa main droite, le coude appuyé sur ses genoux, Rinael adorait ce petit spectacle très enfantin. Au fond, elle espérait qu'il la remarque car il lui plaisait un peu et rare était le temps où elle se permettait de rêvasser de la sorte.
Elle avait travaillé dur ces derniers mois et on lui offrait un peu de répit, en échange, néanmoins, de quelques petits services. C'est ainsi qu'elle se retrouva à bord d'un bateau en direction d'un joli archipel au sud de Tan-Velras. Les requêtes avaient été simples : on lui permettait d'avoir des vacances si elle acceptait de partir au delà du royaume, donner divers colis et lettres. Certaines personnes du service des messages, ses collègues, avaient de la famille au delà des frontières et c'est un peu vers l'inconnu que Rinael s'aventurait.

On l'avait emmenée jusqu'à la frontière par vaisseau, lors d'une patrouille de routine et elle avait du rejoindre la capitale par les moyens de transports locaux, c'est-à-dire : une diligence tirée par des chevaux. Elle n'avait jamais monté un cheval, et n'avait pas d'autre choix. La diligence procédait par étapes, par les auberges. Au bout de quelques jours, Rinael arriva en ville et du se renseigner pour se rendre au port. Quelle grande ville ! s'était-elle étonnée, bien qu'elle était légèrement plus petite que Feinym.

Une fois arrivée au port, il fallu trouver le bon navire pour lequel sa place à bord avait été réservé par son chef de service. Et parler au capitaine pour son laisser-passer.
"Alors c'est à ça que ressemble un vaisseau marin ! Et il flotte au dessus de l'eau ?"
"Ahah ! Oui, bien sûr quelle question !" avait répondu le second.
"Pourtant... je le vois sur l'eau. Vole-t-il ?" questionna-t-elle, dubitative.
"Oh ça non ! Il est incapable de faire ça ! Vous êtes bien une étrangère." prenait-il pour une folle. Il l'invita à monter et après avoir posé ses affaires dans sa cabine réservée, Rinael était remontée sur le pont.

Au bout de quelques heures et jusqu'aux environs de midi, elle n'avait cessé de tout "découvrir". Les étendues d'eau la fascinait autant qu'un magnifique lac des îles de Dethial, et faisait parfois des retours dans sa cabine. Elle revint avec sa petite sacoche et s'installant sur l'une des barres des voiles, elle sortit un carnet de bord pour lire ce qu'elle avait à faire et écrire un peu, se laissant emporter par son inspiration et son imagination. C'était du coin de l’œil qu'elle avait remarqué le jeune homme et qu'elle avait commencé à laisser place son petit rêve en réalité pour le taquiner un peu.

"Hey !" l'interpela-t-il, ce qui arrêta la jeune demoiselle promptement, rougissante. Mais le jeune homme, quelque peu embarrassé lui aussi en voyant Rinael, détourna la tête, commençant lui aussi à rougir un petit peu et pu se remettre au travail.

Un peu confuse, elle rangea ses petites affaires et décida de descendre de son perchoir et de s'éloigner sur une autre partie du pont. Elle s'appuya sur le rebord avec ses coudes et regarda au loin, moyennement distraite car elle jetait un regard furtif de temps en temps vers le garçon qu'elle avait tourmenté.

Quelques instants après, elle aperçu une dame, apparemment bien mal en point. Rina marqua un temps avant de comprendre le problème : elle avait mal au cœur. Alors... on peut avoir le mal de l'air sur un navire aussi ?
Elle pensa dès lors à ses comprimés contre le mal de l'air dans sa petite besace. Elle en sortit un petit tube de verre contenant une dizaine de ces comprimés.

"Tenez ma... mademoiselle... Ce sont des comprimés pour ne pas avoir mal au cœur." débita-t-elle, un peu gênée de devoir déranger quelqu'un, en s'approchant, le bras tendu vers la dame, se disant qu'elle semblait jeune et fragile.

_________________
Ciel,
personnages : Rinael Endrase
Fyth Ruind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Torfmoor
Vagabond
avatar

Messages : 12
Points : 16
Date d'inscription : 03/01/2014

MessageSujet: Re: Sur la route des Îles du Sel   Mer 8 Jan - 15:07

Pour passer le temps, l'invocatrices repassait encore et encore sa route dans sa tête : Arriver aux Îles du Sel, trouver une auberge pour se reposer, puis trouver un nœud tellurique pour s'harmoniser avec l’énergie des îles, accomplir le rite du Gardien du Seuil, trouver le chemin vers les lacs cavernicoles de Sel-Gemme, y monter son camp, étudier la formation, la conservation et les pertes énergétiques des cristaux, les comparer avec les cristaux crées en laboratoire, quantifier et classifier les divers types d’énergie qui se retrouver coincés dans la structure cristalline semi-fixé du sel, … Elle n'allait pas avoir le temps de s'ennuyer.

Lyra ouvrit soudainement ses yeux aux iris écarlate, fixant un vague point quelques part entre la coque de bois et l'écume qu'elle soulevait en fendant les flots. Elle avait été sortie de sa torpeur par l'étrange sensation de pression qui traversait son os sphénoïde, lui donnant l'impression que l'intérieur de son crâne était en train de vibrer. Elle se releva quasiment au moment ou la jeune femme l'interpellait gentiment afin de lui proposer de quoi faire passer ce qui ressemblait a du mal de mer, ou de l'air, c'était la même choses. Elle ne s'était pas relevé remarquablement tôt avant d'être interpellée, mais cependant assez pour que son mouvement paraisse étrange, un peu trop en avance sur une réaction humaine normale. C'était le genre de mouvement qui déclenchait souvent un sentiment d’inquiétante étrangeté chez ses interlocuteurs. Cependant, la jeune femme en rouge dégageait une odeur subtile d'ozone mêlée à celle, sèche et piquante, du sel. Les Élémentalistes des Vents n'ont jamais étés plus rapides que les autres, mais leur capacité d'adaptation aux changements avait tendance à amortir leur surprise.
En ce qui concernait l'invocatrice, cela faisait longtemps que l'odeur de cire chaude et de de craie avait été couverte par celle de vieux papier et d'encre de son sang artefacté. Elle appuya ses reins couverts d'une jupe de voyage à l'ourlets en lambeau depuis bien longtemps contre le bastingage. Elle passa ses deux mains derrière le velours de son manteau de l'Ordre profane aux insignes arrachées afin de resserrer son corset noir autour de ses organes internes, avec la précision de l'habitude. Elle avait l'impression qu'un deuxième estomac était en train de se frayer un chemin entre son foie et son pancréas, ce qui était d'ailleurs probablement le cas.

« Oh, c'est gentil, mais non merci. J'ai pas le mal au coeur. J'ai juste les viscères rongés par de la magie non-naturelle. J'ai ce qui faut pour régler ça dans mon sac, mais j'attend juste que le vent se calme. »

Elle croisa ses jambes au pieds nus, et frotta d'un air pensif les veines cyanosée qui couraient le long de sa gorge laissée nue par sa tunique a demi-calcinée par les émanation énergétiques.
Au début, elle mentait sur son état. Elle continue d'ailleurs de le faire face à la plupart des gens. Mais les mages profanes où les prêtres n'étaient pas la plupart des gens et finissaient toujours par la percer à jour. Du coup elle préférait jouer franc-jeu.

« Je m’appelle Lyra Torfmoor, Ex-convocatrice de la Tour de Arts de Railan. »
Tout en parlant, elle posa une main sur son abdomen. Elle mourrait de faim, et le fait de se trouver devant une pratiquante bourrée d’énergie ne l'aidait pas vraiment à supporter le fait qu'elle doivent attendre de remettre ses organes à leurs juste place avant de pouvoir avaler quoi que ce soit.
« Pardon, mais je ne suis pas particulièrement familière des Ordres Élémentaires. Vous-êtes ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciel
Admin
avatar

Messages : 192
Points : 236
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Sur la route des Îles du Sel   Dim 26 Jan - 13:12

À l'entendre, elle ira peut-être mieux. Je l'espère. pensait Rinael lors que Lyra lui répondait. Elle n'en savait pas suffisamment sur la magie, et en particulier les autres domaines que les éléments, pour bien comprendre le mal de son interlocutrice. Rina restait tout de même persuadée que l'état de Lyra était plutôt alarmant, rien qu'à sa peau et à ses mouvements singuliers. Elle préféra ne pas l'importuner davantage sur son état et se présenta à son tour.

"Je suis Rina. Rinael Endrase pour être précise. Mais Rina est plus rapide." commença-t-elle en souriant.
"Une simple messagère et pilote de Dethial. J'utilise le vent uniquement pour la navigation. Bien que je tente parfois quelques expériences aériennes. Pour l'amusement." continua-t-elle, les yeux passant furtivement sur le jeune garçon de tout à l'heure.

"C'est la première fois que je suis sur un navire... flottant. J'ai pour habitude d'être dans l'air, sur l'Océan, c'est tout nouveau... fascinant même! dit-elle, en reportant de nouveau son regard sur l'horizon. Elle repartait dans ses rêveries, et ne put empêcher de créer un petit oiseau irréel volant au loin. Un courant d'air lui passait sur le visage et elle ressentit l'odeur salée et humide qu'elle appréciait particulièrement depuis que le bâteau était loin du rivage, loin de l'odeur de poisson embaumant une partie du port.

Soudain, en repensant à ses vacances et ses envies d'aventures, elle se tourna vers Lyra et lui demanda, d'un air candide :
"Et vous ? Qu'est-ce qui vous amène ici ? Vous semblez plutôt mieux sur la terre ferme, la curiosité vous-a-t-elle poussée à voyager?"
Rinael avait noté le fait que la demoiselle venait de la Tour des Arts de la capitale, elle en savait sûrement beaucoup sur l'ensemble du royaume.

_________________
Ciel,
personnages : Rinael Endrase
Fyth Ruind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la route des Îles du Sel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur la route des Îles du Sel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artefact :: En jeu :: Océan du Sud-