AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Carte  

Partagez | .
 

 Promenade d'un assassin ... ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Promenade d'un assassin ... ou pas   Ven 29 Nov - 22:00

Allen Lotha, personne connu et respecté de la guilde des assassins, se trouve actuellement dans une grande ville du nom de Duvrana. Cette ville se retrouve dans la zone proche de l'océan, on peut donc ressentir l'odeur de la mer dans le souffle du vent, des oiseaux vivant en bord de mer survole la ville et les pêcheur se font de l'argent. L'endroit est plutôt agréable et jolie, les murs sont fait de brique de roche et de poutre apparent, les toit sont de couleur rouge, les maisons sont bien entretenu, il en va de même pour le sol. Une rivière traverse la ville et marque la frontière entre le quartier " pauvre " où se trouve actuellement Allen, et le quartier riche ou les maison sont bien plus grande, plus élevé et où il y a même des étable pour les montures. L'assassin marche donc dans les rues du quartier pauvre, bien que ce soit très rabaissant d'appelé ce quartier ainsi puisque si il n'y aurait pas la partie de l'autre côtés de la rivière, cette endroit aurait une allure de quartier riche.
L'homme à la capuche marche au milieu de la foule, sachant que dans un endroit comme celui ci la meilleur façon d'être discret est de ne pas se cacher. Les habitants de la ville ne font pas attention à lui, puisque même si l'assassin porte une épée au niveau de sa ceinture, les armes ne sont pas interdite.
L'homme marche en semblant avoir sa destination en tête. Après une dizaine de minute de marche et une minute assis sur un banc pour vérifier que personne ne le suit, Allen se rend au fond d'une ruelle, s'appuie contre un mur  et croise les bras. Quelques secondes après son arrivé, l'assassin entend une voix venant de derrière le mur


" Te voilà, j'imagine que tu n'as pas été suivit.
- Evidemment.
- Je pense avoir les informations qui t'intéresse, si tu es ici c'est bien parce que tu as entendu parler d'un homme faisant un trafic d'esclave ?
- En effet.
- Sa demeure est dans le quartier riche, mais l'endroit où il laisse ses esclave est dans cette partie de la ville. Un mécanisme secret se trouve sur un puits asséché à l'écart des maisons, ce mécanisme déclenche un ascenseur, je ne sais pas comment il fonctionne mais ce n'est pas avec des pierres d'aria ... les esclave sont dans une salle caché dont l'entré est au fond de ce puits.
- Merci pour les informations.
- Ce n'est rien. Le puits est à l'est de la ville, je te laisse y aller. "

Allen décroise les bras et avance d'un pas avant de s'arrêter brusquement. Puis il dit sans se retourner

" Au fait, la guilde sait que tu es un traître "

A la seconde qui suit, un bruit sourd se fait entendre et du sang coule entre les imperfection du mur. Une voix grave annonce à Allen que l'assassinat est un succès, ce dernier peut donc se concentrer sur sa mission : sauver les esclave en sachant qu'il trouvera des hommes armé sur place. Allen décide d'y aller seul, pour ne pas  attirer l'attention. C'est ainsi qu'à la nuit tombé, l'homme encapuchonné s'approche du puits asséché qui ne sert que de couverture pour cacher des esclave en attendant qu'ils soient vendu, il descend par lui même sans activer le mécanisme afin de ne pas faire de bruits puis il s'accroupi une fois qu'il a atteint le fond. Etant habitué à l'obscurité, le fait d'être au fond d'un puits en pleine nuit ne dérange pas l'assassin, il parvient à voir une porte en bois juste devant lui.
L'endroit où il se trouve est étroit et il ne peut pas dégainer son épée librement, l'assassin prend donc les couteaux caché dans ses bottes puis il se prépare mentalement pour la suite. Une entrée brutal serait un suicide puisque son arrivé est attendu, ouvrir lentement la porte est également impossible puisque l'intérieur est surement éclair, et des torches doivent constamment éclairer la porte. Allen ferme les yeux, met le couteau qu'il tient de sa main droite dans sa bouche et pose la paume de sa main droite sur la porte. En éveillant tous ses sens, l'assassin peut percevoir un bruit de chaîne venant de l'autre côtés de la porte, ainsi que les craquement que produise le feu sur une torche. Son hypothèse de la porte éclairé est donc surement juste, et en plus du comité d'accueil de l'assassin, les esclave sont toujours là, ce qui est un désavantage pour Allen qui veut les sauvé puisqu'il ne peut pas se dire que tout être vivant dans cette pièce est un ennemi.
Après un moment de concentration, l'assassin décide d'agir rapidement et de devenir " invisible ". Allen ouvre rapidement la porte mais ne laisse que quelques centimètre d'ouverture, puis il lance le couteaux qu'il tient de sa main gauche dans la salle. Dès qu'il entend la lame taper contre un mur, il ouvre violemment la porte et se jette sur le sol tout en faisant une roulade pour se cacher dans l'obscurité. Une fois dans la salle et à l'abri des regard, l'assassin voit cinq personne muni chacune d'une épée et d'une torche ainsi que deux personne muni d'un arc prêt à décoché une flèche vers la porte. Ces sept personnes sont en alerte et regarde partout dans la pièce, ils ont été attiré par le bruit du couteaux et ont vaguement aperçu la silhouette de l'assassin entrer dans la pièce, de plus ils peuvent clairement voir la porte grande ouverte. Le seul problème pour eux : l'assassin qu'ils veulent tuer n'est pas dans leur champ de vision, ils sont donc agiter et les personnes muni de torche font le tour de la salle mais ne trouve étrangement personne.
En effet, l'homme s'aide d'une poutre afin de s'accroché au plafond. Après avoir analysé la situation, il se laisse tomber afin de tomber derrière un archer et tranche la main droite de celui ci avec son couteau. L'archer hurle de douleur, mais en perdant la force dans sa main droite il laisse partir une flèche qui se plante au milieu du front de la deuxième personne muni d'un arc. Allen fini ce qu'il a commencé en tranchant la gorge de l'archer ayant une main blesser, puis il saute au fond de la salle afin d’échapper à la vision des épéiste. L'action n'a durer que deux secondes et pourtant deux ennemis sont déjà mort, il ne reste donc que cinq personne apeuré qui ne savent pas qui les attaques, où est leur ennemi ni combien ils sont. Allen sourit en voyant ses ennemis agité, ceux ci ne comprennent pas ce qui leur arrive et semble n'avoir qu'une envie : partir en courant. C'est pourquoi l'assassin décide de se rendre discrètement à côtés de la seul issu de la salle, la porte en bois, et de la fermé brusquement. Les épéiste sont attiré par le bruit et sursautent, Allen en profite pour se rendre derrière l'un d'eux, posé sa main gauche sur la bouche de sa cible et lui trancher la gorge, il traîne ensuite le corps au fond de la salle. Les quatre survivant regarde à l'endroit où devrait se trouver leur coéquipier mais ne voient qu'une torche et une épée sur le sol.


" Mais que se passe-t-il ?!
- Notre adversaire est une créature du néant ! Je ne voit pas d'autre explication !
- Une créature du néant ? Je viens donc de deviner votre religion ... Ce ne sont donc pas des esclave que vous vendez, mais de futur sacrifice ... "

Les quatre personne tournent sur eux même pour éclairer la salle, mais l'un d'eux reçoit une lame sans manche dans la gorge, il ne meurt pas sur le coup mais la position de la blessure l'empêche de crier. L'assassin apparaît devant lui et lui brise le coup avant de récupérer son arme, il ne reste donc que trois survivant. Le nombre diminue rapidement puisque Allen saute sur l'un d'eux et lui transperce le cœur avec son épée. Après ce meurtre, l'assassin range son épée et disparaît de nouveau dans l'obscurité. Il se déplace dans la salle tout en restant dans l'ombre, lors d'un de ses mouvement, il retrouve le couteaux qu'il a lancé avant d'entrer dans la pièce.

" Je ne suis pas une créature du néant, je suis bien pire que cela ... Je suis un membre de la guilde des assassins, et vous avez perdu le droit de vivre en vendant de futur sacrifice ! "

A la seconde suivante, Allen se retrouve entre ses deux ennemis qui voient pour la première fois leur assaillant, mais la capuche de celui ci les empêche de voir son visage. L'assassin ayant à présent un couteau dans chaque main parvient à tuer ses deux adversaire en même temps avec un seul mouvement de chaque bras, mettant fin à ce combat à sens unique. A présent, l'homme à la capuche libère tous les prisonnier de leur chaîne et s'enfuit en courant, il grimpe sur les bords du puits afin de sortir de cette endroit avant que les personnes qu'il a secouru ne puisse le voir. Une fois sortie du puits, l'assassin court vers une ruelle avant que quelqu'un ne le voit couvert de sang, puis il se dit qu'il a encore une personne à tuer : Celui qui a mis en place ce trafic d'humain. L'homme sait déjà comment s'y prendre, il se doute qu'une telle personne voudra voir le corps de l'assassin qui l'a pris pour cible. L'hypothèse d'Allen s'est de nouveau avéré juste, la personne ayant monté ce plan se rend de lui même au puits et active le mécanisme. Cependant, il ne vit pas assez longtemps pour descendre et voir ce qu'il s'est passé ...
Le corps de cette personne est découverte le lendemain par les habitants, la cause de la mort est une entaille profonde au niveau du cou, comme la plupart des hommes au fond du puit. Une mort rapide et sans douleur, mais qui ne peut être fait que par une personne sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas
 

Promenade d'un assassin ... ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Joran Dheis [Assassin]
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» Azäziel [Assassin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artefact :: Hors jeu :: Corbeille-