AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Carte  

Partagez | .
 

 Initiation à la routine peu banale des Assassins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Mer 31 Juil - 20:54

[Hors-RPG : Ce rp est prévu avec Djad, mais si jamais quelqu'un voudrait venir, que ça soit pour rejoindre la guilde des Assassins ou pour nous mettre des bâtons dans les roues, n'hésitez pas !]

Eclaesia s'étira. Elle s'était endormie sur un siège la veille et son corps était douloureux. Avec les rumeurs et les tensions grandissantes, les missions se faisaient de plus en plus nombreuses pour tout le monde. Un des Assassins était même mort – enfin, officiellement porté disparu, mais Eclaesia ne pensait pas le voir revenir un jour. Même si les missions étaient parfois – souvent, même – dangereuses, la mort était rare chez les membres de la guilde, contrairement à ce que beaucoup pensaient. Selon ce qui était demandé, on envoyait des membres plus ou moins doués sur le terrain – oh, on faisait parfois des erreurs, on pouvait mal évaluer, mais la méfiance était une seconde nature pour la guilde. Pour les jeunes recrues, on s'arrangeait même parfois pour qu'un ancien reste aux alentours – autant pour l'aider en cas de problème que pour vérifier qu'il n'infiltrait pas la guilde pour donner des informations à l'ennemi. Les Assassins n'avaient pas d'ennemis notoires mais cela pourraient arriver un jour, comme ça avait déjà été le cas dans le passé. Mieux valait prévenir que guérir.

Mais ces temps-ci, il était difficile d'accompagner les recrues. Parce que la plupart des membres étaient envoyés sur les trois pays – inutile de perdre des membres en les envoyant dans les coins perdus et dangereux pour le moment – mais aussi parce que les recrues se faisaient rares.

La chef des Assassins se leva et, après avoir rapidement déjeuné, se rendit dans la salle d'entraînements. Quelques assassins s'exerçaient à la maîtrise des armes et Clae reconnut les amis les plus proches de l'Assassin mort. Elle-même ne voyait pas réellement l'intérêt d'avoir des amis, surtout s'il y avait de fortes chances qu'ils meurent ou qu'ils risquent leur vie. Elle avait plus ou moins confiance en sa guilde – enfin, assez pour couvrir ses arrières si c'était nécessaire – mais ça s'arrêtait là. Eclaesia saisit une dague et proposa à un des disciples de s'entraîner avec elle.

- Maître, appela un des Assassins en entrant dans la salle, quelques minutes plus tard. Il y a un homme étrange dehors... Il demande à rejoindre la Guilde...

Eclaesia fronça les sourcils. Rares étaient ceux qui connaissaient l'emplacement exact de la guilde sans en faire partie.

- Il me semble que je ne m'occupe pas des nouveaux. Je n'ai pas de temps à perdre avec des gens qui sont incapables de faire trois pas sans se faire repérer.
- Les professeurs qui se chargent habituellement des candidatures sont tous en mission, Maître. Il ne me semble pas humain, mais je crois que vous pourriez être intéressée... Maître.
- Je ne suis pas humaine non plus, mais soit.

Eclaesia remit la dague en place et se dirigea vers la porte principale du bâtiment. Il était vrai que la plupart des Assassins étaient plus loin et elle ne dirait pas non à quelqu'un qui avait du potentiel. Eclaesia s'avança dans la lumière du jour et distingua une silhouette dans l'ombre. Elle espérait que la recrue potentielle aurait les compétences requises, car elle risquait de ne pas être polie si elle lui faisait perdre un temps précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Jeu 1 Aoû - 20:44

Cela faisait maintenant plusieurs années que Djad parcourrait les trois royaumes sans jamais s'être préoccupé de quoi ou qui que ce soit. Il s'était bien sûr lié d'amitié avec quelques personnes, très peu nombreuses il fallait le dire, et apprécié certains endroits plus que d'autres, mais rien qui ne le retienne suffisamment ou qui le touche assez pour qu'il se sente concerné.
   Lors de ses nombreuses périgrinations, il avait eu la chance d'observer des évènements que peu pouvaient se vanter d'avoir ne serait-ce qu'entendu parler, et été témoin d'autres dont aucune personne encore vivante ne parlerait jamais, dont entre autres quelques contacts avec la guilde des assassins.

   Il avait eu le privilège, car il le considérant comme tel, de la voir agir par trois fois, des nuits où la lune l'appelait hors de son lit dans des ruelles sombres ou des maisons surveillées, et chaque fois il ne pouvait s'empêcher d'assister avec admiration à leurs exploits exceptionnels, avec quelle application méthodique elle agissait à travers ses membres, et quel soin et quel honneur ils mettaient à ne jamais laisser de traces. D'un certain côté, et toute mesure gardée, il les enviait de cette vis si solitaire, certes, comme la sienne, mais en même temps liée à une guilde, un idéal commun qu'il ne connaissait pas. D'un autre côté, il n'imaginait pas se trouver lié par un quelconque serment. Sa liberté était bien trop importante pour lui.

   Cependant, depuis quelques temps, et de plus en plus, une étrange idée lui venait en tête, le hantait. Les temps étaient de plus en plus troublés et il le sentait de plus en plus, et plus fort encore chaque nuit, particulièrement les nuits de pleine lune. Il avait donc fini par se résigner et suivre cette idée qu'il n'aimait décidément pas. Attendant patiemment que quelqu'un le reçoive, appuyé contre un mur dans la semi obscurité que l'ombre dispensait sous cette belle arche de pierre ancienne, il rit intérieurement de la facilité avec laquelle il avait berné les sentinelles placées sur les toits et dans les rues alentours, et de l'étonnement visible sur le visage de l'homme quand il lui avait tapoté sur l'épaule droite, tranquillement adossé au mur à ses côtés, et demandant à rejoindre la joyeuse assemblée qui gardait ces lieux comme bureau particulier.
   Il fallait dire que personne ne se méfiait d'un chat se baladant sur les toits et dans les rues désertes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Jeu 1 Aoû - 21:28

L'homme émergea de l'ombre. Un individu étrange, comme l'avait décrit un des disciples. Il avait quelques caractérisitques physiques communes avec les elfes, mais il ne ressemblait aucunement à quelqu'un de la famille d'Eclaesia. Contrairement à ce que pensaient beaucoup d'humains, les elfes étaient différents entre eux, de la même manière que l'étaient deux humains. Il était rare que la guilde engageât des adultes, préférant éduquer des Assassins dès l'enfance – ce qui expliquait la présence de familles Assassins depuis des siècles. Mais après tout, les elfes étaient généralement plus légers et plus discrets que les hommes – preuve en était, celui-là était arrivé sans se faire repérer, apparemment.

Eclaesia aurait presque pu l'engager sur place – sa discrétion ne faisait aucun doute – si elle n'était pas aussi méfiante. La paranoïa d'Eclaesia s'activa aussitôt ; pourquoi arrivait-il maintenant ? Savait-il que la Guilde était en difficulté en ce moment ? Les rares ennemis que la Guilde avait récoltés l'avaient-ils envoyé pour les venger ? Non, se raisonna l'Assassin, les espions n'ont rien signalé. Si l'on ne croyait pas aux capacités d'espionnage des Assassins, on ne croyait plus en rien.

- Eh bien, il semble que quelqu'un soit entré dans nos quartiers à l'insu de tous, dit finalement Eclaesia.

Un disciple qui faisait une ronde l'entendit et se sentit visiblement concerné par la remarque, puisqu'il se redressa et partit rapidement en sens inverse. Ah, ces humains – encore une preuve que sa race était supérieure à la leur, ils n'étaient pas fichus de repérer un ennemi potentiel lorsqu'il y en avait dans les parages. Eclaesia retint un sourire satisfait – les débats qui avaient lieu dans sa tête ne concernaient en rien l'étranger. Elle se tourna vers celui-ci. Beaucoup de gens se croyaient forts et courageux et souhaitaient rejoindre la Guilde. La plupart s'avérait lâche ou dépourvu de réelles capacités. De la présence de l'homme en ces lieux, Eclaesia déduisait qu'il était assez hardi pour pénétrer dans le quartier général – certains disciples, s'ils l'avaient vu, auraient probablement tenté de le tuer, leur devise semblant être « agissons d'abord, réfléchissions ensuite » – mais aussi capable d'y entrer sans trop de problème. Restait le problème de la confiance.

- Alors, vous voudriez nous rejoindre ? Pourrais-je savoir ce qui vous y pousse, et surtout, ce qui me pousserait à vous engager ?

Même si elle ne lui faisait pas confiance, Eclaesia ne pouvait s'empêcher d'espérer être face à un Assassin potentiel. Il était doué, elle avait besoin de nouveaux membres, tant pis s'ils n'étaient pas pris au berceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Ven 2 Aoû - 11:41

Souriant devant l'étrange femme elfe qui lui faisant face, et qui dégageait un fort charisme, Djad s'inclina respectueusement, présentant sa nuque non protégée à son hôte dans l'espoir de la rassurer et de lui prouver sa bonne foi.
Sûrement leur chef

   "Il semblerait en effet, bien que je me sois arrêté à la porte, je n'aurais pas voulu vous offenser.
   J'aimerais en effet rejoindre la guilde, j'aime sa façon d'oeuvrer et son méthodisme, toutefois je m'attends aussi à ce que vous respectiez certaines exigences de ma part, si vous voulez bien de moi, et un léger quelque chose me dit que je vous intrigue.
   Pour ce qui est de ce qui me pousse à rejoindre la guilde, je suis conscient que les temps dans lesquels nous vivons sont de plus en plus troublés, ce qui n'est pas vraiment à mon goût, j'ai donc décidé de prendre parti malgré mon caractère solitaire, et votre guilde me semblait toute indiquée.
   Pour ce qui est des raisons qui vous pousseraient à m'engager, eh bien je vous laisse me mettre à l'épreuve pour les découvrir.


   Bien qu'il semblait à l'aise et assuré, il restait aussi quelque peu soucieux que son attitude trop posée ne joue en sa défaveur, il souhaitait réellement rejoindre la guilde mais ne pouvait se permettre de révéler toute la vérité sur sa personne à qui que ce soit, et encore moins une personne qu'il ne connaissait pas, ni de s'enchaîner de trop à cette guilde, au risque de perdre sa liberté. Perdre sa liberté reviendrait à perdre sa raison de vivre, et il n'en était pas question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Ven 2 Aoû - 16:26

Eclaesia écouta patiemment le discours de l'homme dont elle ignorait encore le nom. Il semblait plutôt honnête, assez en tous cas pour oser exiger quelque chose en échange de ses services. Elle n'aimait pas être forcée de faire quelque chose – elle avait pris l'habitude d'être celle qui donnait les ordres – mais, comme il l'avait souligné, les temps étaient sombres, et ils risquaient de s'assombrir encore. Elle hocha la tête, plutôt satisfaite de ce qui ressortait de ce monologue.

Il paraissait calme et très sûr de lui, ce qui était assez inhabituel ; les nouvelles recrues étaient souvent mal à l'aise mais elles étaient généralement jeunes. Lui avait probablement quelques décennies derrière lui, étant un elfe. Il avait dû voir des choses bien plus terrifiantes et stressantes durant le reste de sa vie.

- J'imagine que vous avez raison. Vous comprendrez sans doute que je ne peux pas ouvrir les portes de notre humble guilde au premier venu, aussi doué soit-il. Je suis Eclaesia Thenesii et je dirige les Assassins de Tan-Velras, se présenta l'elfe. Pourrais-je mettre un nom sur votre visage ?

Eclaesia se doutait qu'il y avait de fortes chances qu'il lui donne un pseudonyme, mais jusqu'à présent, elle était forcée de le nommer, dans sa tête du moins, « l'homme étrange et apparemment plutôt doué mais dont il faut quand même se méfier », ce qui était plutôt long.

Elle avait déjà une petite idée de la manière dont elle pourrait tester ses capacités. Il était doué, apparemment, autant en profiter pour découvrir ses petits tours. Elle n'avait pas besoin de relire la lettre qu'on lui avait confié ; elle se souvenait de l'histoire d'une femme étrange, une créature qui, lui avait-on rapporté, avait de puissants pouvoirs et ne semblait même pas humaine. Eclaesia n'avait pas vraiment su ce qui dérangeait tant l'expéditeur de la lettre, un noble qui faisait souvent appel à leurs services, d'autant plus que la plupart des gens ne semblaient pas craindre ladite créature. En tous les cas, il la voulait vivante, probablement pour qu'elle le serve si elle s'avérait réellement puissante.

Eclaesia sortit de sa poche la lettre qu'un pigeon voyageur avait apporté dans la matinée. La femme n'était pas bien loin et Clae pouvait aisément y aller en compagnie du futur Assassin. On avait demandé à Eclaesia une captive, Eclaesia la rapporterait. Tant que cela ne nuisait pas à la Guilde, elle n'avait rien à y redire.

Eclaesia fit un petit signe de la tête à un Assassin, à l'intérieur du bâtiment, pour qu'il aille chercher Aedis, son cheval ailé, afin de se rendre plus rapidement à l'endroit indiqué par ses espions.

- Quant à vous mettre à l'épreuve... ma monture nous amènera à notre – ou plutôt, votre – cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Ven 2 Aoû - 18:02

Je suis heureux de votre décision, et j'espère que vous n'en serez pas déçue.
Un nom? Eh bien je n'ai pas pour habitude de le donner aisément, et n'attendrais si vous le voulez bien que nous nous connaissions mieux et soyons plus en confiance. En attendant, vous pouvez m'appeler Sha, le seigneur Sha
(petit clin d'œil à Erik L'Homme, si tu connais).

J'aimerais si vous le voulez bien que nous parlions de mes conditions avant tout, ainsi que des vôtres bien sûr. Les miennes sont simples: Je veux pouvoir refuser une mission si je suis déjà occupé ailleurs, je veux agir seul et sans jamais être surveillé, et enfin je ne veux pas que mes méthodes soient questionnées ou investiguées, est-ce bien clair?

*Djad regarda l'elfe sévèrement, espérant bien se faire comprendre sans le moindre malentendu*
Bien et maintenant quelles sont vos exigences?

J'espère qu'elle ne tiens pas à m'accompagner lors de cette première mission, ça me compliquerait les choses et constituerait une exception indésirable aux règles que je viens de lui présenter.

[HORS RP] Tu n'es bien sûr pas obligée de satisfaire à mes exigences, fais comme tu le sens, pas de pression!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Ven 2 Aoû - 19:46

Eclaesia écouta avec attention le « seigneur » poser ses exigences. Rares étaient ceux qui en avaient parmi la Guilde, la plupart étant engagés jeunes et trouvant normal de mettre leur vie au service des Assassins. C'était le cas de Clae qui vouait sa vie à la Guilde. Elle n'aimait pas du tout qu'on lui dictât de cette manière la façon d'agir d'un Assassin, mais après tout, elle n'avait pas l'habitude d'engager des Assassins si... âgés. Elle connaissait le nom de ses disciples, la courte histoire que la plupart avait avant d'intégrer la Guilde, leurs capacités et leurs méthodes – évidemment, ils avaient tout appris des mêmes instructeurs qu'elle...

- Eh bien, habituellement, ma seule exigence est de pouvoir avoir confiance en mes disciples, soupira Eclaesia, mais est-ce vraiment possible avec ce que vous demandez ? Je n'exige pas des Assassins d'être constamment en mission, même nous avons besoin de nous reposer parfois. J'aimerais pouvoir vous contacter quand j'en ai besoin, que ça soit par pigeon voyageur ou à l'aide d'un messager. Quant à pouvoir agir seul... Il n'est parfois pas possible d'aller seul en mission, pour la simple bonne raison que ce serait stupide et mortel. En revanche, je ne surveille pas les Assassins, tout comme eux ne remettent pas en question mon autorité et mes manières d'agir. Quant à vos méthodes, eh bien, je ne vois pas trop ce qui vous pousse à garder cela secret, mais admettons, tant que cela ne met pas en danger la Guilde.

Elle espérait sincèrement de ne pas avoir de différend avec ce potentiel futur Assassin. Sa méfiance s'était un peu accrue avec ce qu'il venait d'annoncer, mais pouvait-elle lui en vouloir ? Elle aussi était agacée lorsqu'un autre jaugeait ses capacités et ses propres méthodes. Il n'empêchait qu'il avait un sacré toupet d'exiger cela sans même être encore réellement dans la Guilde ! Bah, c'était évident que Clae l'engagerait ; il connaissait l'emplacement du quartier général, il avait des capacités évidentes, il l'intriguait. Mais tout de même... en voilà des manières !

- Quoi qu'il en soit, j'espère que vous serez disponible pour quelques missions, toutefois. D'abord, nous envoyons parfois des Assassins assez loin, dans les trois royaumes. Pas dans les terres dangereuses au-delà, surtout ces temps-ci, vous vous en doutez. Quant à l'Océan... Rares sont les Assassins véritablement à l'aise là-bas. Nous avons en revanche des moyens de locomotion assez rapides à la disposition des Assassins. Quant à mes conditions, je veux pouvoir avoir confiance en l’entièreté de la Guilde – ce n'était pas totalement vrai puisqu'Eclaesia n'avait confiance qu'en de très rares Assassins. De ce fait, si jamais vous me donnez une bonne raison de me méfier ou de douter de vous, n'espérez même pas remettre un pied ici. Vous vous doutez des conséquences, j'imagine.

S'il l'intriguait assez en arrivant, maintenant, Eclaesia voulait réellement savoir ce que cachait cet elfe. Pour la première mission, c'était tout vu : il n'allait sûrement pas y aller tout seul.

- Bien, je n'ai pas de, disons, attestation officielle prouvant que vous appartenez à la Guilde. Si jamais vous vous faites prendre, on ne doit pas remonter à la Guilde. De même que vous n'avez pas le droit de révéler le nom d'un des Assassins ou l'emplacement du quartier général. Bien, j'ai votre mission test. Vous êtes prêts à y aller ? demanda Eclaesia en vérifiant qu'elle avait ses armes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Sam 3 Aoû - 0:12

Restant enfoncé dans son sérieux et écoutant avec gravité sa nouvelle chef, Djad la jugez suffisamment sérieuse et digne de confiance à son goût. Il appréciait également qu'elle le considère avec sérieux et prenne le temps d'écouter et de considérer ses exigences, il en était conscient, pour le moins loin d'être anodines. De plus elle lui assurait qu'il ne serait pas constamment en mission, et implicitement qu'il pouvait aller à sa guise du momen qu'il restait rapidement joignable, ce qui lui plaisait d'autant plus.

Fouillant dans ses poches, il en retira un parchemin plié et froissé qu'il lui tendit
Vous êtes donc bien le chef de la guilde, et vous me semblez sérieuse et responsable, je vous fais donc confiance en vous donnant mon nom, mais j'aimerais que vous ne l'employiez pas au sein de la guilde, sauf peut-être en cas extrême.

Reprenant un regard sévère, il fit une pause avant de continuer.

Je suppose que vous souhaitez toujours m'accompagner lors de ma première mission? Sachez que je ne montre mes capacités à personne, et que si j'accepte de m'entraîner avec les autres assassins, je refuse le partager mes secrets les plus importants, et je ne ferais pas d'exceptions cette fois non plus. Par conséquent si je vous demande de fermer les yeux à un certain moment, j'aimerais pouvoir vous faire confiance, sinon je me verrais dans l'obligation de me pas agir, me suis-je bien fait comprendre?
Bien sûr s'il arrivait que l'on me questionne sur la guilde, je feindrait ne rien savoir, cela va de soi.


Djad sourit en voyant l'elfe vérifier ses armes, il se serait bien gardé de révéler les siennes devant qui que ce soit. Quand elle fut enfin prête, il lui fit galamment signé de passer devant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Sam 3 Aoû - 10:30

L'elfe semblait plutôt d'accord avec elle. Tant mieux ; Eclaesia commençait à apprécier sa compagnie et elle n'aurait pas aimé devoir se disputer ou refuser sa demande. Elle fut tout de même étonnée lorsqu'il lui tendit un parchemin contenant son nom. Étrange, elle n'aurait pas cru savoir son nom si tôt. Elle l'ouvrit et lut « Djad Malthenarad ». Ce nom ne lui disait rien. Elle avait cru qu'il fuyait peut-être quelqu'un ou qu'il était recherché quelque part mais si c'était le cas, Eclaesia n'en avait pas entendu parler. Usant de sa magie, elle mit feu au parchemin, ne laissant de cette révélation que quelques cendres.

- Je vous remercie. Ne vous inquiétez pas, Seigneur Sha, je n'aime pas décevoir ceux qui ont confiance en moi.

Elle écouta attentivement ce qu'il déclara par la suite. Bah, après tout, d'autres Assassins avaient des techniques bien particulières, eux aussi, en rapport avec leur magie par exemple.

- Je ne peux pas vous demander de révéler vos secrets à de parfaits inconnus, c'est vrai. Vous ne serez pas le seul dans la Guilde, de toute façon. J'accepte vos conditions pour cette mission, mais si jamais je me sens en danger, je ne resterais pas aveugle, vous vous en doutez. Je m'arrangerai pour vous trouver des missions qui ne demandent pas la présence d'un autre Assassin, sinon ça risque d'être difficile. Ceux qui cachent quelque chose ces temps-ci ne sont pas toujours appréciés.

Eclaesia se sentait relativement en confiance ainsi accompagnée. Même si les autres Assassins n'avaient pas entendu leur discussion, ils les avaient vus ensemble ; s'il arrivait quelque chose à Clae, ils sauraient qui en était la cause. Eclaesia balaya ses pensées un peu morbides et se dirigea, suivie par Djad... non, seigneur Sha, en direction de la forêt non loin de là. En silence, ils arrivèrent à l'orée du bois, où deux chevaux ailés les attendaient. Eclaesia reconnut Aedis, le cheval qu'elle montait habituellement.

- Votre cible n'est pas loin. Je veux la voir capturée vivante. C'est une mission ordonnée par un de nos... clients, disons, les plus fidèles.

Eclaesia grimpa sur son cheval et lui intima l'ordre de décoller.

[Hors-RPG : Ne t'inquiète pas, je ne compte pas me « sentir en danger » pour avoir une excuse et découvrir ton secret après xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Sam 3 Aoû - 11:59

Djad regarda avec appréciation le parchemin brûler. Il appréciait décidément assez les méthodes de son interlocutrice. Il la suivit ensuite à l'extérieur et marqua un temps d'arrêt en voyant deux magnifiques pégases les attendre, au pelage soyeux et aux plumes douces. Il regarda avec incrédulité Eclaesia monter sur l'un d'eux.

Rassurez moi, vous ne vous attendez tout de même pas a ce que je monte sur ce cheval?

Il poussa un sifflement aigu et strident et regarda posément une tâche apparaître dans le ciel et descendre lentement vers eux. Petit à petit un aigle apparut, dans les tons marron, allant du marron de bois sombre au beige presque blanc, avec quelques éclats d'un gris argenté qui détonnait étonnamment bien avec les autres couleurs. Plus l'aigle se rapprochait et plus l'on pouvait voir l'envergure qu'il avait, jusqu'à ce qu'il se pose aux côtés de Djad. Un bel aigle géant dont les ailes déployées devaient faire la taille de nos deux elfes réunis, et qui vint affectueusement frotter sa jour contre le visage de L'ami qui venait de l'appeler.

Je vous présente Thor, maître des cieux. Il est mon ami et celui qui m'amènera au lieu de notre mission. Je ne volerais sur aucun dos si ce n'est le sien.

Djad caressa Thor un sourire aux lèvres, puis monta légèrement sur son dos, avant de demander à son guide de circonstance quel était le lieu de leur rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Sam 3 Aoû - 13:17

Wow, ce Djad – non, Clae devait prendre l'habitude de l'appeler Sha si tel était son pseudonyme parmi les Assassins – était décidément plein de surprises. Un aigle géant. Eclaesia donna une petite tape à l'autre cheval ailé pour le renvoyer au sein de la Guilde.

- J'ignorais que vous aviez déjà un moyen de locomotion... Bien, on ne m'a expliqué de quelle espèce était réellement la femme que nous cherchons. Elle a de grands pouvoirs et est imprévisible... La plus grande prudence est requise. D'après mes sources, elle se situe encore dans cette forêt. On va s'arrêter dans une clairière un peu plus loin, je n'ai pas envie de me laisser tomber en chute libre depuis Aedis.

Eclaesia et Djad-Sha volèrent donc vers ladite clairière. Clae jeta des coups d'oeil au majestueux aigle, à côté duquel le cheval semblait presque petit. Clae espérait que la créature qu'ils cherchaient n'allait pas les repérer trop facilement. En descendant d'Aedis – le vol n'avait pas été bien long ; un cheval ailé et un aigle pouvaient aller plutôt vite – elle s'étira un peu. Elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander quelles étaient les aptitudes de cet étrange elfe. Maniait-il des armes ? Avait-il un pouvoir puissant ? Elle ne voyait pas trop ce qu'il pouvait cacher sinon, ni pourquoi il voudrait le cacher.

Une fois qu'ils furent tous deux descendus, Clae ordonna à Aedis de prendre un peu de hauteur, histoire de ne pas se faire remarquer par un vagabond ou par la cible elle-même. Le cheval disparut rapidement au-dessus de la cime des arbres.

- Bon, allons trouver cette femme.


[Hors-RPG : je pense que là, Mania peut poster pour voir où elle est et tout ça, à moins que tu veuilles répondre d'abord.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Sam 3 Aoû - 13:33

Thor regarda le cheval ailé prendre son envol d'un regard blasé, et le rattrapa d'un coup d'ailes. D'un deuxième coup, il le distança rapidement, et quelques coups de ses puissantes ailes plus tard, il était hors de vue au dessus d'un nuage se baladant nonchalamment.

Djad suivit tranquillement Eclaesia en se préparant mentalement à la suite, empruntant un pas plus léger et une attitude plus discrète, prêt à toute éventualité.

[HORS RP] Pas de problème, on peut attendre Mania!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mania
Vagabond
avatar

Messages : 28
Points : 32
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 23
Localisation : Qui cherche, trouve !

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Sam 3 Aoû - 17:22



    Lia se prélassait sur l'herbe fraîche avoisinante d'une rivière aux rapides bruyants produisant un chant naturel et apaisant dont elle profitait depuis déjà quelques jours. La Nymphe n'était jamais plus à l'aise qu'aux coté de grande sources d'eau naturelles tels que lacs, rivières, étangs ou bien même encore océan qu'elle appréciait tout particulièrement mais qu'elle n'avait eu le bonheur de longer qu'une seule fois... Cela faisait bien deux semaines environ que Lia avait quitté les villes humaines au profit des forêt environnantes, car elle allait bientôt devoir se "resourcer" comme elle aimait appeler son rituel. Pour l'instant elle n'en était qu'à sa première étape, son "retour aux sources" où elle s’engageait à retrouver sa parfaite union avec la nature, pour pouvoir ensuite se "resourcer" en symbiose.

    Pour Lia rien d'autre n'avait d'importance que sa tâche naturelle en cet instant et qui que ce soit oserait l'en détourner devra en subir les châtiments résultants de sa colère. Jusqu'à aujourd'hui, un seul était malencontreusement tombé sur elle lors de son rituel... Il se perdit dans les méandres de la forêt pendant 6 mois avait elle entendu, des chasseurs était tombé sur lui, effrayé et mal en point, en fouinant une caverne où ils espéraient trouver un énorme animal à abattre qu'ils comptait revendre au prix fort dans le marché annuel de la ville. Peut-être y avait elle été un peu fort ?

Peu importe elle comptait bien profiter encore quelques jours de ce repos bien mérité !

_________________
L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Lun 5 Aoû - 8:58

Très bien, maintenant si vous me disiez ce que vous savez sur la femme que nous cherchons?
Si je n'ai pas d'indications plus précises j'ai bien peur de ne pas savoir qui ramener, d'autant plus que tuer est souvent plus facile que de capturer.


Djad n'aimait pas trop capturer, tout d'abord parce qu'il jouait sur sa discrétion avant tout, ce qui lui permettait de tuer sans même que la victe n'ait eu le temps de réagir, mais aussi parce que capturer signifiait un combat qu'il aurait préféré éviter, et enfin parce qu'il ne savait pas comment la victime serait traitée, et qu'il existait des choses pires que la mort.
Quoi qu'il en soit c'était sa mission d'initiation et il était prêt a la mener à terme quelles que soient les moyens employés. Il ne pouvait pas se permettre d'échouer.

Il s'accroupir en attendant le complément d'indications demandé et se mît à observer le sol et à humer l'air mais il ne sentait ni ne voyait quoi que ce soit de particulier. L'air sentait la fraîcheur d'un cours d'eau et de la nature en fleurs, et à part des traces de sabots et de serres géantes il n'y avait de traces que des quelques pas qu'ils venaient de faire.

Pourquoi devons nous capturer cette personne au juste? Parce qu'une demande de capture sans informations complémentaires n'est à mon goût pas un contrat valable, il comporte trop de facteurs variables et ne permet pas de savoir contre quoi il fait se préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Mar 6 Aoû - 22:32

Eclaesia se remémora rapidement ce que lui avait dit Orpheus Castellan, le duc avide de pouvoir qui faisait souvent appel à la Guilde pour écarter d'éventuels rivaux. Les affaires de Castellan ne leur avaient jamais causé de problèmes – sinon, le duc lui-même aurait pu être retrouvé la tête tranchée... Mais cette fois, le duc ne voulait éliminer personne ; la créature légendaire qu'il fallait ramener devait l'aider grâce aux grands pouvoirs qu'elle devait posséder et sur lesquels tout le monde s'accordait.

- Ce n'est pas une humaine, affirma Clae. Cela dit, on ne sait pas exactement ce qu'elle est... Personne n'a su dire ce qu'elle était exactement, mais une chose est sûre, si elle ressemble à une humaine, ce n'en est pas une totalement. Peut-être qu'elle peut revêtir l'apparence d'une humaine et qu'elle est tout autre chose en réalité... J'ai cherché mais nul ne connaît la réponse – ou nul ne veut l'avouer. On dit qu'elle paraît normale et dénuée de pouvoir ou de force mais il semblerait que ça soit inexact. Un vagabond a disparu pendant plusieurs mois dans la forêt, et quand on l'a retrouvé, il semblait devenu fou.

Comme à chaque fois qu'elle pensait à cette mission, elle réfléchit, se demandant de quelle espèce pouvait être cette femme qui n'en était vraisemblablement pas totalement une. Tout le monde savait à quoi ressemblait une elfe, ou une vampire, ou une naine, ou n'importe quelle autre créature humanoïde. Était-elle une sorte de dragon ? On racontait que certains avaient la capacité de prendre une apparence humaine. Eclaesia doutait cependant de leur existence.

- Même si je n'apprécie guère les motivations de notre client – il cherche quelqu'un de puissant pour lui servir d'énième garde du corps, en quelque sorte – c'est un homme puissant qui demande régulièrement nos services. Je comprends que vous doutez de cette mission, mais voyez ça comme partir à l'aventure en quête d'une légende ! Sauf qu'ici, cette légende semble fondée. Les témoignages recueillis concordent, sauf sur la question du physique ; on la dit reconnaissable par la puissance qu'elle dégage, mais pas forcément par ses traits. En outre, je veux voir jusqu'où vont vos capacités. Vous n'avez qu'à prendre cette mission difficile comme un compliment !

Il fallait reconnaître que ce n'était pas le genre de missions qu'on donnait généralement aux nouveaux venus. Mais la plupart du temps, les nouveaux Assassins étaient des élèves s'entraînant là depuis des années ; Clae connaissait globalement leurs capacités. Elle ignorait si cet elfe était capable de capturer la créature – ou la femme, ou quoi qu'elle soit. Elle n'attendait pas une réussite totale de Djad, ce serait tout de même étonnant. Mais après tout, elle ne connaissait pas ses techniques – et n'était pas certaine de pouvoir les connaître un jour – il fallait lui laisser le bénéfice du doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mania
Vagabond
avatar

Messages : 28
Points : 32
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 23
Localisation : Qui cherche, trouve !

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Mer 7 Aoû - 9:55

Le soleil commençait à décliner et annonçait de par sa couleur orangé le début de la fin de journée. Le temps était venu à la nymphe de rejoindre son havre pour s'y ressourcer, la fatigue commençait à se faire sentir de plus en plus forte en Lia, et sa « méditation » touchait à sa fin. En communion totale avec la nature celle-ci se laissait désormais chavirer par les pulsations magiques des lieux, ressentant en chacune d'elles un battement de cœur, un son, une note qui mit bout à bout formait la plus belle mélodie, la mélodie des origines.

Tous et tout n'est au départ que vibrations, qu'ondes de plaisir et de perfection. La nature s'en rappelait, unique, universelle et pourtant si variée. Mais les êtres de chair l'avait oublié, enfermé dans leurs corps limités ils ne pouvaient plus discerner l'origine et ses ensembles, certains la pressentait, la cherchait, parfois obnubilé dans cette recherche perpétuelle du « parfait », mais toujours voué à l'échec car leurs existences désormais niait simplement la loi d'origine.

Il y a de cela longtemps, Lia était elle aussi une humaine, limité à la pensée de son unique existence, elle était elle aussi sourde et aveugle aux appels naturels. Mais depuis sa rencontre avec Salom, son tendre et son aimé qui avant sa mort portait le fardeau des nymphes, elle avait appris à ouvrir ses sens à ces appels, ces chants, ces litanies entraînantes dont la profondeur subjuguerait tout esprit qui pourrait l'entendre.

Lia se s'approcha de la rivière tranquillement, empreint d'une grâce et d'une lenteur peu commune, sans avoir peur du lendemain, sûre de sa destination, dans la volonté d'avancer sans précipitation. A quoi bon se dépêcher lorsque nous avons l'éternité devant nous ? La Nymphe se dénude sans difficulté, offrant à tous la vue de ses courbes parfaites à l'image de la perfection elle même. Sa peau diaphane se pose sur l'eau, semblant se dissoudre dans la masse aqueuse de la rivière tortueuse dont les courants ne semble pas la gêner. Entièrement exposée et sans défense en cet instant magique, mais qui s'en préoccupe ? Qui pourrait lui vouloir du mal, elle, l'enfant des origines ? À présent, ses genoux ont disparu dans l'eau et bientôt suivra le reste avec la même lenteur sage.

_________________
L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Mer 7 Aoû - 12:02

Djad releva la tête. Il sentait une étrange odeur flotter dans l'air. Un mélange de vieux cuir, de vieux livres, de maisons de vieux mages et un je-ne-sais-quoi de plus qu'il n'aurait su d'écrire. Quelque chose qui lui faisait penser à quelque chose d'ancien.
Pas cet ancien qui sent le renfermé, oublié au fond d'un placard et à moitié rongé par les mites, ni une odeur de pourriture ou de mort, mais d'agréable ancien, une odeur de mystère, de sagesse et de connaissance tout à la fois.
Il écouta attentivement et perçut le bruit d'un cours d'eau dans la meme direction d'où venait l'étrange odeur. Ça n'était pas un bruit fort ni celui de grandes eaux, Djad était sûr qu'il ne s'agissait pas d'une cascade ou d'un fort torrent, mais plutôt d'une rivière au courant peu agressif. Il frissonna en pensant au cours d'eau. Comme tous les chats, il n'aimait pas l'eau et l'évitait au maximum dès que son contact étais requis pour plus que l'hygiène journalière.

Je ressens quelque chose de particulier dans cette direction, nous devrions aller voir. N'avez-vous pas plus d'informations? Que sommes nous sensés faire si cette créature est trop puissante pour être maîtrisée? Avons-nous une alternative?

Djad avança lentement, prenant le temps de s'habituer à l'odeur et de faire son ouïe au bruit de l'eau pour se concentrer sur les autres bruits alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Ven 9 Aoû - 16:12

- Trop puissante ? Eh bien, je n'ai pas l'habitude de partir défaitiste. Si elle n'a que la force brute, je pense que nous pourrons trouver une ruse ; si elle est maline... eh bien, je doute que quiconque en ce monde soit infaillible. Nous avons l'avantage du nombre et de la surprise ; elle n'est peut-être pas préparée. Je peux vous aider, c'est l'avantage de ne pas opérer seul mais avec la Guilde... Je ne peux pas savoir ce que vous êtes capable de faire face à elle, j'ignore vos aptitudes. C'est une créature puissante, sauvage peut-être, comme il en existe sous toutes les formes dans nos contrées. Chaque chose peut être maîtrisée ; quoi qu'il en soit, je ne peux pas laisser une telle créature sévir et rendre fou des hommes, il ne manquerait plus que j'y perde des Assassins.

Pourquoi voulait-il donc mettre un nom sur cette femme ? Il y avait des tas de choses sans nom dans le monde, des monstres terribles et des esprits vengeurs, et des créatures que personne n'osait nommer. Cela lui était égal ; ce pourrait bien être une simple humaine aux pouvoirs extraordinaires, cela ne changerait pas grand chose. Eclaesia aurait préféré éliminer définitivement cette femme s'il s'agissait d'une réelle menace, mais si on la voulait captive, Clae n'avait pas d'autre choix.

Comme l'avait souligné l'elfe, il y avait quelque chose d'étrange, une atmosphère, une odeur peut-être dans les environs. Sans hésitation, Eclaesia suivit Djad, qui ne semblait pas apprécier la direction qu'il prenait, pour une raison que Clae ignorait.

Le soleil commençait à se coucher et Eclaesia espérait que la mission se terminerait rapidement ; certaines créatures devenaient plus puissantes la nuit. Clae voyait mieux qu'un humain durant la nuit, mais pas non plus aussi bien qu'un chat ; elle ne s'y sentait pas forcément en sécurité. Elle resserra sa prise sur sa dague, prête à se défendre, et avança en direction de la rivière qu'on pouvait déjà entendre. Agile, Clae se dirigea vers un arbre proche et grimpa aisément sur une branche, quelques mètres au-dessus du sol. Elle voyait distinctement la rivière qui serpentait un peu plus loin, et le corps féminin, apparemment proche de l'humain – hormis sa beauté exceptionnelle, resplendissante, simplement inhumaine – qui rentrait dans l'eau.

Eclaesia réfléchit. Elle semblait inoffensive mais dégageait une aura, un charme certain ; elle avait réussi à rendre des hommes fous. Serait-ce une sirène ? On disait qu'elles avaient le pouvoir d'ensorceler les hommes, mais Clae se baladait rarement près des zones qu'elles fréquentaient et n'en avait jamais rencontrée. Bah, se dit-elle, elle n'avait jamais connu de réel échec à ce jour – en tous cas, rien qui ne l'avait tuée. Djad semblait redoutable et malin, il devait avoir plus d'un tour dans son sac. Clae envisagea brièvement d'aller à la rencontre de la femme à découvert et d'entamer aimablement la discussion ; peut-être était-elle féroce quand elle se sentait attaquée. Peut-être serait-ce plus facile de passer pour des vagabonds innocents. Mais c'était peut-être trop risqué. Clae attendit que Djad décide de faire quelque chose, la splendide créature toujours en train de se baigner – ou se laver, Clae ne savait pas exactement.

Eclaesia resta en retrait dans les arbres, attendant de voir ce que Djad allait faire.


Dernière édition par Eclaesia Thenesii le Sam 10 Aoû - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mania
Vagabond
avatar

Messages : 28
Points : 32
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 23
Localisation : Qui cherche, trouve !

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Ven 9 Aoû - 19:19

[ HRP: Je passe mon tour cette fois car si je continue je disparaîtrai dans les eaux sans que vous n'y puissiez rien :/ Ou alors je devrais vous offrir un texte qui n'a pas de but et qui ne ferait que relater des faits sans incidences, bref juste des écrits pour combler, ce que je trouve inutile Wink Djad à toi donc ]

_________________
L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Sam 10 Aoû - 10:08

Djad observa la femme, car si elle n'était probablement pas humaine, elle en restait tout de même une femme, et se demanda quelle attitude adopter. Après un moment de réflexion, il se décida à adopter la méthode bourrin. Attention, pas barbare, bourrin, c'est différent.

   Il se dit que de toute façon, vu qu'ils voulaient la capturer, il ne servirait probablement à rien de la prendre par surprise, surtout dans ces circonstances où elle semblait bien assez fragile ainsi, et que la discrétion était donc hors sujet. Il restait la force et la ruse. Ne connaissant pas son ennemie de circonstance, il pensait qu'il serait bien de faire connaissance, peut-être la diplomatie ferait-elle l'affaire.

   D'un autre côté, cette femme lui rappelait il ne savait pourquoi un mauvais tour qu'il avait joué un temps, alors qu'il se trouvait dans une ville où certains de ses actes n'avaient pas été appréciés et qu'on avait voulu l'emprisonner. Il avait convenu un arrangement avec un chasseur de tête, et ce dernier l'avait vendu pour être enfermé. Djad s'était enfui sous sa forme de chat, et on avait de nouveau fait appel au chasseur de tête pour l'attrapper. Ils avaient aisni joué une demi douzaine de fois avant de décider qu'il était temps de quitter la ville. Dommage que le chasseur était plus doué pour la traque que pour la discrétion, il aurait pu faire un bon assassin.

   D'un autre côté, cette femme ne lui semblait pas agressive, il espérait donc se trouver face à un quelconque esprit ou créature bienveillant, donc pourquoi avoir peur? Surtout qu'il se l'avouait sans peine, bien qu'il s'était douté devoir remplir ne serait-ce que sa première mission accompagné, il n'appréciait pas l'idée d'un chaperon, et s'il pouvait régler le problème seul, son orgueil ne s'en porterait que mieux.

   Djad se leva donc de derrière le buisson d'où il observait cette étrange créature, choisit un air qu'il affectionnait et se mit à sifflotter, les mains dans les poches, un air candide sur le visage, et alla droit sur la rivière s'asperger le visage, faisant mine de n'avoir pas vu la jeune femme se baignant. Après tout, un promeneur n'est pas dangereux et aspire plus à la confiance qu'à la peur, et sa réaction, déjà, en dirait plus long sur elle-même que le peu qu'ils en savaient déjà.

   Faisant mine d'appercevoir enfin la femme, il rougir violemment et s'excusa grandement avant de se présenter, sous le nom de Seigneur Sha, un voyageur de passage. Détournant le regard pour ne pas l'embarrasser, il lui demanda ce qu'il pouvait faire pour se faire pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mania
Vagabond
avatar

Messages : 28
Points : 32
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 23
Localisation : Qui cherche, trouve !

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Sam 10 Aoû - 19:18

Alors que Lia la nymphe était immergé jusqu'à la taille, un homme apparu dans la « clairière » et vint se rafraîchir à la rivière. Elle ne l'aurait pas remarquer s'il n'avait rien dit, car elle était déjà bien trop avancée dans sa transe que pour prêter attention au milieu extérieur. Malheureusement pour lui, il commença à lui jouer la comédie, l'une des plus grotesques et commença à bafouiller et s'excuser à tort et à travers, en lui demandant comment il allait pouvoir laver l'honneur de la jeune femme après l'avoir vu si peu vêtue.  Elle n'écouta même pas son nom, rien de ce que pouvait dire ce misérable n'avait d'importance désormais. Il avait interrompu  son retour à la nature !

La colère commença à gronder en Lia, Les minutes se firent longues lorsque « le seigneur sha » finit ses jérémiades. Les éléments environnants commencèrent à se s'agiter anormalement et de manière croissante au même rythme que la croissante colère de Lia. Enfin celle-ci s'emporta, ce bon à rien restait là devant elle sans rien dire à s’étaler en excuse, elle tendit un bras furieux vers le Ciel et commença à invoquer l'originel pouvoir. Le vent devint si puissant qu'il en était devenu presque impossible de se tenir debout sans risquer de se faire balayer, la rivière se transforma en torrent, dont des trombes d'eau s'élevait dans les air tels des tornades aquatiques, La terres se fissura d'où jaillirent des racines aussi vive et souples qu'elle en seraient vivantes. Des arbres se déracinèrent, le torrent envahit la forêt environnante encourager par des vents aussi violent d'une horde buffles en pleine course.

Au milieu de cet enfer se tenait droite sans scier, la Nymphe, entourée d'une aura sombre qui semblait aspirer tous à ses alentours ne laissant pour sauf que Lia dans sa majestueuse posture, tout en répétant dans une lourde litanie des mots venus d'un autre monde qui semblaient déchaîner les éléments.

« Jrathor vra invamur esquies giamoly rastia hum natom »

Soudain les éléments se dirigèrent vers la nymphe et ne firent qu'un avec elle, l'eau et la terre fusionnèrent, les arbres s'imbriquèrent, le vent sculpta les formes, pour laisser apparaître un véritable montre géant, avec en son centre un corps indistinct enveloppé dans une poche d'eau dont seuls des yeux étaient réellement visibles. Des yeux d'un noir profond pénétrant les âmes, ne cherchant qu'à assouvir leur soif de destruction.

_________________
L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Sam 17 Aoû - 12:57

Wow. Eclaesia ne s'attendait pas à cela. Djad avait visiblement décidé de jouer le vagabond innocent et avait directement adressé la parole à la demoiselle. Laquelle semblait ne pas apprécier qu'on l'interrompe dans sa baignade. À moins qu'elle n'en ait assez de se faire accoster par des hommes plus ou moins entreprenants. En même temps, quand on se baladait toute nue dans la forêt, il ne fallait pas s'attendre à passer inaperçue.

Eclaesia descendit vivement de son arbre en voyant un énorme chêne s'envoler aussi facilement qu'une feuille. Non mais c'était quoi, ça ? Cette femme était une sorte de déesse guerrière sous sa forme humaine, ou quoi ? Finalement, lui tirer une flèche dans le dos et dire au client qu'elle était morte dans un malheureux accident aurait été bien plus simple. Eclaesia n'était pas vraiment lâche mais n'aimait pas non plus être face à quelque chose qu'elle ne connaissait pas, surtout si le quelque chose pouvait déraciner des arbres centenaires juste en tendant les bras. Eclaesia était assez loin de la demoiselle, elle ne pouvait pas être emportée par les vents si facilement. D'où venait ce pouvoir ? Comment une seule personne pouvait-elle dégager autant de puissance ?

Clae hésita un bref instant. Elle aurait voulu venir en aide à Djad, mais il fallait lui laisser le temps de faire ses preuves. Bon, pour l'instant, il n'avait visiblement pas fait le bon choix, mais cela pouvait s'arranger. Note à elle-même, la prochaine fois, foncer dans le tas et parler ensuite, ça pourrait peut-être fonctionner. Tant pis pour cette fois. Tout être vivant avait un point faible. Voire plusieurs. Le ciel s'assombrissait, c'était déjà un bon point ; en tant qu'elfe, Eclaesia verrait presque aussi bien que le jour. Djad aussi, probablement. En revanche, il y avait peu de chances que ça soit le cas de cette femme également, il n'y avait pas tant d'espèces que ça qui avaient la capacité d'être nyctalopes.

La créature ne bougeait pas au milieu de l'enfer déchaîné, elle parlait même normalement, hormis le fait que c'était dans une langue inconnue. Peut-être qu'essayer de la faire taire arrêterait, voire annulerait cette sorte d'incantation.

Trop tard. Les vents qui avaient provoqué cette bourrasque, la terre, les arbres qui s'envolaient, ils convergeaient tous vers la demoiselle qui semblait... les aspirer. Elle perdit aussitôt toute sa beauté irréelle en se transformant, s'entourant plutôt, en un gros monstre hideux – comme la plupart des monstres – pourvu d'yeux noirs presque cruels.

Bon. Eclaesia mit de côté la question « comment cela est-il possible », puisque de toute évidence, elle n'aurait pas la réponse. Quel était le point faible ? La nature ? En fuyant rapidement, à dos d'aigle ou de cheval à tout hasard, peut-être serait-il possible de l'entraîner dans un endroit à découvert ou elle serait moins puissante. Autre point, elle n'avait pas aspiré de feu, « seulement » du vent, de l'eau, de la terre. Ce n'était probablement pas dû au hasard. Bon point pour Clae qui maîtrisait justement cet élément. Pas à la perfection, mais assez pour se défendre, voire blesser.

Elle se retint d'agir cependant, elle devait faire confiance à Djad, qui n'avait déjà pas semblé ravi d'être accompagné. Cela dit, si aucune légende ne relatait la vie de créature aussi... monstrueusement magnifique, ou magnifiquement monstrueuse, au choix, c'était peut-être que nul n'avait pu rester vivant assez longtemps pour le faire. Dommage, Clae comptait vivre encore longtemps. Après tout, l'homme qu'elle avait terrorisé quelques semaines auparavant était encore vivant. Bon, il était fou, mais en vie. Eclaesia et Djad étaient des elfes, ils étaient Assassins et sans conteste plus puissants que la moyenne. Preuve en était que la moyenne ne pouvait ni diriger une guilde d'assassins, ni s'y infiltrer sans dommage. Restons positifs. L'homme avait survécu, ils survivraient.

En outre, Djad avait apparemment des sortes de techniques cachées. Elle espérait qu'il ne tarderait pas à les mettre en œuvre, si toutefois elles pouvaient être utiles dans ce genre de situation. Clae saisit sa dague de sa main droite et se tint prête à faire feu – au sens propre du terme – sur tout ce qui bouge de l'autre main. En espérant que cela ne serait pas utile.

_________________
Rejoignez la Guilde des Assassins, nous sommes gentils et mignons...

Kit © Skotbi' | Original © Artgem
Qu'ils nous haïssent, pourvu qu'ils nous craignent.


Dernière édition par Eclaesia Thenesii le Lun 2 Sep - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Dim 25 Aoû - 23:58

Djad fut surpris par cette attitude pour le moins un peu trop défensive à son goût, et plus encore par la puissance de la créature qui lui faisait face, déchaînant les éléments autours de lui d'une façon peu engageante. réfléchissant à toute allure, il s'empressa de former une sphère protectrice mais dans le doute, préféra en former un de faible puissance, qui lui permettrait d'éviter les plus gros dégâts éventuels et la majorité des plus petits sans pour autant montrer toute sa science des sphères protectrices.

   Il eut le souffle coupé par la beauté de la nature se déchaînant ainsi, décrivant des figures dans le vent, des dessins de terre et de feuilles envolées formant un spectacle que son oeil n'avait jamais vu aussi vivant et agité. Il eut aussi le souffle coupé, mais d'une façon différente, lorsque cette force percuta son bouclier pour le briser d'un coup comme une brindille rencontrant un mur. Djad n'eut que le temps de créer une nouvelle sphère, cette fois beaucoup plus puissante que la précédente. Quitte à montrer qu'il connaissait quelque peu la magie protectrice, autant s'en servir pour rester en vie.

   Analysant rapidement l'attaque, Djad se rendit compte que la créature n'avait utilisé que l'air, la terre et l'eau, mais pas le feu. jetant rapidement un coup d'oeil alentour il remarqua qu'il n'y avait aucune source de feu à proximité, ce qui pouvait expliquer qu'elle ne l'ait pas utilisé, à moins que contrôler le feu ne faisait pas partie de ses capacités. Il hésita pourtant à tenter l'expérience, puis se décida à continuer son analyse plutôt que de commencer à se lancer dans des expériences peu sûres. La créature s'était aussi changée en un monstre énorme, et tout monstre énorme avait ses forces et ses faiblesses, surtout s'il était capable de se transformer, il y avait sûrement un moyen de la forcer à se changer de nouveau dans l'autre sens. Ensuite, cette créature n'avait visiblement pas apprécié les excuses, ce qui laissait à supposer qu'il réagirait probablement aux invectives et aux menaces.

   Avant tout, dans tous les cas, il lui fallait avancer et se rapprocher de la créature en question, suffisamment pour qu'elle l'entende, et si possible assez pour pouvoir la toucher malgré les risques. Réunissant ses forces il prit son courage à deux mains et fit un pas en avant, puis un deuxième, puis un autre, en criant, tentant de se faire entendre par dessus le tumulte, et décidant de jouer cartes sur table, ou presque.

   Alors c'est donc là la créature dont j'ai entendu parler, une créature si puissante qu'elle attire la convoitise et le désir de possession chez beaucoup! Quelle beauté! Je serais curieux d'apprendre à mieux vous connaître, j'ai également des affinités particulières avec la terre notre mère. Je suis sûr que nous pourrions bien nous entendre. Qu'en pensez-vous?

   Djad espérait que cette forme redevienne calme et accepte, il n'avait pour l'instant pas idée de comment capturer cette chose, surtout qu'il faudrait probablement la droguer pour qu'elle ne réagisse pas de nouveau et ne se libère en détruisant tout à l'aide de la nature sur un rayon de cinq fois sa taille actuelle. Priant silencieusement, il attendit sagement derrière son écran de protection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mania
Vagabond
avatar

Messages : 28
Points : 32
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 23
Localisation : Qui cherche, trouve !

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Ven 11 Oct - 19:43

Le calme apparent des humains faisant face à la nymphe la perturba. Malgré des éléments déchaînés, et l'apparition d'un monstres naturel ne les effrayaient pas au point qu'ils s'en fuient en courant. Ce qui était pour le moins curieux, et non coutumiers dans pauvres créatures humaines qu'elle avait rencontré jusque là ; certains étaient méfiant, d'autres en colère ou encore effrayé. Mais l'homme face à lui semblait analyser et attendre une réponse sans témoigner de doute en façade. Lia prit de le temps de réfléchir à la situation, ne sachant si elle devait continuer le spectacle qui à coup sûr entraînerait alors des ravages qu'elle ne pourrait réparer seule, ou si il était préférable d'entamer une relation plus correcte avec cet humain pour le moins... Arrogant.

Après s'être calmée d'une colère plus simulée que réelle, elle décida de reprendre des allures normales et de reprendre une discussion correcte mais ferme avec l'homme l'ayant arrêtée dans sa transe. Cette décision prise, les éléments se calmirent. Le monstre élémentaire disparu dans une brume épaisse et tout repris petit à petit sa place d'autre fois disparaissant dans la même brume insolite comme si les événements précédents n'avaient été qu'illusion. Le vent souffla de son air chaud les dernières vapes de brumes laissant apparaître successivement la calme des arbres centenaires de la forêt, les pierres chaudes longeant la rivière calme coulant tranquillement dans son lit. Les chants des oiseaux et autres milles sons de la forêt reprirent leurs vibrations auditives délicieuses tandis que la silhouette de Lia se matérialisa sur la rive, irradiant de sa splendeur cachée et méconnue des hommes. Elle entrouvrit lentement les lèvres pour laisser s'échapper une voix douce et grave dont chaque mot, chaque intonation, chaque intonation était pensée, travaillée pour épouser les ondes de sérénité du lieu.

- Qu'attendez-vous de moi ?

En ces quelques mots elle fit comprendre son accord de dialogue avec les deux êtres présents au environs. Elle tourna son regard vers son interlocuteur pour ensuite se diriger vers la forme d'une silhouette incroyablement bien fondue au décor. Sa question était claire, nette et attendait une réponse qu'importe la réponse pourvu qu'elle soit brève et courte.

_________________
L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclaesia Thenesii
Vagabond
avatar

Messages : 42
Points : 48
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 20
Localisation : Tan-Velras

MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   Ven 25 Oct - 18:34

Eclaesia avait failli hurler lorsque Djad s'était approché de cette...femme ? Elle avait pensé qu'il était fou et qu'elle serait partie en courant à sa place. Bon, peut-être pas, mais la force qu'elle dégageait devait être encore plus spectaculaire pour lui, qui en était si près. Au bout d'un temps qui lui parut infiniment long, la demoiselle retrouva son calme. La nature reprit son apparence « ordinaire » - et rassurante –, la tempête miniature disparut. Cette fois, la tentative de Djad avait fonctionné. C'était déjà un net progrès et Clae n'était pas certaine que certains des Assassins y seraient parvenus.

Clae fut néanmoins surprise de voir le regard de la belle jeune femme – enfin, jeune, ce n'était pas sûr, elle avait déjà prouvé à quel point les apparences étaient trompeuses – plonger directement dans le sien. Depuis combien de temps avait-elle repéré la présence de Clae ? Elle était pourtant persuadée d'être bien cachée. N'y voyant plus d'intérêt, Eclaesia s'avança dans la clairière, tendue, prête à attraper son arc ou à balancer une boule de feu. Ce n'était pas sa mission, mais cela pouvait très bien devenir une question de vie ou de mort. Si la femme, ou créature, ou déesse, ou quoi que ce fut, l'avait repérée avant, elle serait peut-être morte, ou au moins blessée. Elle était surprise des capacités et du toupet de Djad. La seule question qu'elle se posait était : pourquoi ne les avait-il pas rejoints plus tôt ? Bon, ce n'était pas tout à fait exact, elle se demandait aussi jusqu'où allaient ses capacités.

Quant à ce que la Guilde attendait de cette femme... On ne pouvait pas répondre « servir de bouclier humain (enfin, humain... bouclier vivant, du moins) à un riche humain », si ? Eclaesia ne préférait pas relancer la colère de... oh, et puis, qu'était-elle, au juste ?

- Qui êtes-vous ? Un esprit de la nature ?

_________________
Rejoignez la Guilde des Assassins, nous sommes gentils et mignons...

Kit © Skotbi' | Original © Artgem
Qu'ils nous haïssent, pourvu qu'ils nous craignent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Initiation à la routine peu banale des Assassins   

Revenir en haut Aller en bas
 

Initiation à la routine peu banale des Assassins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bande d'assassins, voleurs, truands
» Du nouveau, routine habituelle... (pv Lolipop)
» Initiation "Infinity"
» [Formation] Entrainement d'assassins
» Le trident et l'initiation aux ténèbres [Sent'sura] V1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artefact :: En jeu :: Royaume de Tan-Velras-