AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Carte  

Partagez | .
 

 L'eau et L'aria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mania
Vagabond
avatar

Messages : 28
Points : 32
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 23
Localisation : Qui cherche, trouve !

MessageSujet: L'eau et L'aria   Dim 14 Juil - 15:07


La forêt est immense, parsemée de bois et des fleurs en tous genres différents, unique et pourtant identique. Les terres de l'est foisonnent d'une nature luxuriante, rencontrant deci delà des fermettes relativement entretenues par ses habitants. Pourtant au milieux de se capharnaüm verdâtre un arbre se dénote parmi les autres, Empreint d'une élégance presque divine, nul passant à coté ne pourrait ne pourrait le remarquer mais de son bois tendre et frais résonne une douce litanie... Le soleil tend à atteindre son zénith lorsque la face de l'arbre se trouble, ses formes changent, se dispersent, s'allongent et se rétractent aussitôt, tel un étirement après avoir passé une éternité ensommeillé.
Des contours se dessinent dans les ondulations envoûtantes et fini par apparaître un être diaphane, entièrement constitué d'eau. Sa transformation incomplète continue à prendre forme avec tout la charme naturelle du lieu enchanteur. Des hanches apparaissent, saillantes et courbées à souhait, une poitrine menue se dessine son une tunique transparente et de longues et fines jambes de s'étendent sur l'herbe fraîche, encore humide de la rosée matinale. Le minois de la semblant jeune femme gagne en netteté et fini par se fixer sur une humeur empreint d'un bonheur et d'un soulagement profond. Une Nymphe vient de reprendre vient de reprendre vie dans la forêt de l'est, alimentant par la même la nature environnante de sa vitalité spectaculaire.

La Nymphe se lève avec grâce et se dirige vers les Iles Volantes de Dethial au loin, flottant entre les herbes folles des forêt et le blés des champs...

_________________
L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire.


Dernière édition par Mania le Ven 19 Juil - 20:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciel
Admin
avatar

Messages : 192
Points : 236
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Mar 16 Juil - 21:29

Au petit matin, il était très tôt lorsque l'on vint frapper à la porte. On entendit un petit gémissement à l'intérieur. Et l'on frappa une nouvelle fois.
"Oui oui, j'arrive !... Mah~ encore une mission trop tôt !" Rinael s'étira et s'extirpa tant bien que mal de son lit si douillet. Comment se faisait-il que le soir il paraissait aussi dur et tout moelleux au réveil ? se faisait-elle souvent la réflexion. Elle se dépêcha de mettre une chemise pour ouvrir la porte.
"Vous pouvez patienter un peu ?" "Oui, je vous attends."
À ces mots, elle referma et s'habilla en vitesse pour son travail. Elle autorisa son collègue messager à entrer qui lui posa un parchemin et une lettre sur la table ainsi qu'une petite bourse.
"Je ne demande jamais de payer avant, vous savez ?" interloquée par celle-ci.
"C'est un acompte du commandant." lui répondit-il. "Cela a l'air sérieux, je suppose qu'il faudra se rendre sur les terres basses ?" examinant le contenu de la lettre lui étant destinée pour sa tournée.
"C'est exact, mais avant, passez au service, on a d'autres choses à vous faire passer pour la journée." "Oui, j'irai."

Et ainsi commença sa journée de routine, bien qu'il était rare qu'on la demandait aussi tôt. Elle récupéra sa sacoche pleine d'autres lettres et parchemins de missions diverses et du attendre un long moment que son petit vaisseau soit prêt pour partir. Elle s'arrêta sur une petite île volante afin de se prendre un en-cas rapide, n'ayant pas eu le temps de manger quoique ce soit. Rinael devait se rendre dans une forêt proche des îles, près d'un point de transport, après le dépôt de quelques lettres importantes. On attendait le parchemin dans les environs de midi, lui avait-on signalé.

Dans le présent, Rinael arrive à sa destination, n'ayant plus qu'à trouver le campement de l'armée de Dethial.
Elle sent l'air dans ses cheveux, et esquisse un sourire de bonheur.  
"Que c'est agréable..." se laissant porter au point de s'étourdir un peu.

Soudain, elle se prend un arbre. "BAAAAMM !!!" et toute la ferraille résonne !
"Aïe... Comment vais-je faire maintenant ?" un peu sonnée, mais sortie sans mal, elle contemple désormais le désastre du devant de son vaisseau : complètement ratatiné !

----
Hors-jeu: désolée du temps de réponse. Et je précise que j'ai mis du passé mais le reste, j'écrirai au présent (si ce n'était pas très clair, malgré mes "accroches" ^^').

_________________
Ciel,
personnages : Rinael Endrase
Fyth Ruind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mania
Vagabond
avatar

Messages : 28
Points : 32
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 23
Localisation : Qui cherche, trouve !

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Ven 19 Juil - 20:21

L'ambiance de la taverne du petit village n'était à la base pas des plus enthousiastes, mais les rares rires et discutions qui avaient lieux stoppèrent rapidement lorsque Lia y pénétra. Non sans lui déplaire, la fascination qu'avait les petites gens à sont égard lui était agréable mais parfois pouvait s'avérer pesante si elle tirait en longueur. Fort heureusement, les paysans ayant d'autres sujets de conversation que la nymphe, tel que la destruction d'une partie de leurs récoltes par des bêtes sauvages ou encore les crises d'hystéries de leurs femmes, ainsi elle pu prendre place sur un pauvre tabouret en bois dans un coin de mur qui à première vue ne devait pas souvent être lavé ni même occupé.
Une jeune serveuse au cheveux châtains mi-longs s'approcha d'elle les yeux emplit de fascination mal cachée et lui demanda le plus modestement possible ce qu'elle désirait. Lia fit la même commande que d'habitude : de l'eau. Jamais elle ne se risquerait à changer de boisson car l'eau était son principal moyen de subsistance. Malgré son air étonné qui n'échappait à personne, la serveuse s'en alla remplir cette commande insolite.
Quelques minutes plus tard, Une explosion non loin se fit entendre. Toutes les conversations cessèrent d'une traite et chacun se dirigèrent vers la sortie pour en découvrir l'origine, seul Lia avait accouru au dehors, elle avait ressentit les complaintes de la nature au même moment où l'explosion avait retentit, ne pouvant supporter celles-ci elle s'était lancé à sont secours. Courant dans les herbes hautes et les taillis en directions de la forêt elle tenta de rentrer en communication avec la nature, mais ses cris étaient trop fort et tendaient à la faire tomber sous leurs échos.
Elle déboucha sur un clairière d'où elle aperçu la fumée, elle prenait comme origine un arbre trois mètres plus loin devant supporter le poids d'un engin métallique dont elle ne connaissait pas l'utilité ni la provenance. Sans réfléchir une seconde de plus elle tendit les bras et rentra en cohésion avec les lieux. Ainsi elle dirigea la magie environnante vers la zone du crash et se concentra sur sa guérison. Des lianes commencèrent à encercler l'appareil prêtes à le dévorer, les feuillages et les branches reprirent leurs droits petits à petit, les arbres sectionnés pourrissaient à vue d’œil, se laissant choir sur le sol, laissant ainsi la place à de nouvelles pousses. L'eau suintait en fines gouttes du sol et venait s'infiltrer dans les nervures et les feuilles tel des petites billes d'énergies revitalisantes.
Soudain tout s'arrêta ! Lia venait de ressentir une présence Humaine très très proche. Une jeune femme. Une seule question lui vint à l'esprit :
L'avait-elle vu faire ?
Dans la précipitation elle n'avait pas prit de précautions, comment allait elle se sortir de cette situation ?

_________________
L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Mer 24 Juil - 7:14

Djad se réveilla brusquement, sursautant sur sa paillasse et manquant se cogner au plafond de sa toile de tente. Une explosion venait de retentir non loin, probablement dans la ville qu'il avait appreçu la veille sans vraiment vouloir y rentrer.
Après une semaine devie en nomade qui lui convenait très bien, il était tombé sur cette ville aux allures intéressantes, mais il n'avait pas encore fait le plein de solitude et décida de monter le camp un peu à l'écart, seul.

Thor, son fidèle compagnon d'aventures, était parti quelques semaines plus tôt revoir sa famille dans les hautes montagnes où un jour il avait sauvé cet humain si bizarre qui n'avait rien à faire chez lui mais qui avait eu la bonté d'aider un ami à se sortir d'un piège bien caché destiné à attrapper les aigles géants comme lui pour leur voler leurs plumes et des fois même leur corps pour les manger.

Djad voyageait donc seul, heureux de ces moments de tranquilité et redécouvrant le monde à travers ses chants et ses odeurs, une redécouverte qu'il appréciant d'autant plus qu'il sortait d'une exploration minière à l'ambiance étouffante et à l'air aussi dense que l'eau ou presque.
Il se remettait donc d'une belle et longue journée de marche par un sommeil profond brusquement coupé par cette explosion, réveil un peu trop brutal à son goût.

Sûrement un alchimiste lève-tôt qui s'amuse avec ce qu'il ne connaît pas...

Il sortit et s'assura que sa tente était bien sèche avant de récupérer sa paillasse, la ranger, de rouler sa tente et de partir en diretion du bruit qui avait eu le malheur de le tirer de son sommeil réparateur.

Arrivé dans la ville, pourtant, il fut désagréablement envoyé balader par un homme à qui il demanda des renseignements, et qui lui répondit rudement de passer son chemin.

C'est bien ma veine...

Voilà qui n'améliorait pas sa journée.


Dernière édition par djad le Ven 2 Aoû - 11:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciel
Admin
avatar

Messages : 192
Points : 236
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Sam 27 Juil - 11:42

Avec le parchemin en main, Rinael ne sait pas trop quoi faire. La nature a semblé reprendre ses droits à peine quelques instants après être sortie de son vaisseau. Un "Eeehh ?..." était sorti de sa bouche, surprise mais cela ne servait à rien de s'enraciner devant ce spectacle. Et tant pis pour sa sacoche et ses affaires dedans ! Elle avait déjà livré les lettres, il ne lui restait plus que ça : la lettre de la mission. Et il faut choisir à présent une direction.

Je suis la reine des andouilles ! pense-t-elle, Je fais comment maintenant ?, le nez en l'air, semblant chercher un quelconque repère.
"Bon, si on se fie à ma route où j'allais à peu près droit... hum..." évoqua-t-elle dans sa réflexion, le regard fuyant dans toutes les directions. ... le vent ? Mais oui, sa direction ! comme un éclair d'ingéniosité lui transperçant la tête, elle humecte ses doigt afin de sentir le courant d'air. Trop faible... les yeux cherchant une possible prise pour monter sur un arbre. Elle commence à sauter pour atteindre une branche et s'arrête net, retombant brutalement sur le sol.

Elle se relève, une douleur superficielle dans ses jambes qui ont amorties le plus gros de sa chute. Et elle fixe son regard vers ce qu'il lui semblait avoir vu : une silhouette. Elle décide donc de s'avancer, lentement.
"Il... Il y... a... quelqu'un ?" bégaie-t-elle, moyennement rassurée de savoir une personne l'observer.

_________________
Ciel,
personnages : Rinael Endrase
Fyth Ruind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mania
Vagabond
avatar

Messages : 28
Points : 32
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 23
Localisation : Qui cherche, trouve !

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Jeu 1 Aoû - 22:56

[ je fut un peu long ce coup-ci mais l'inspiration ne m'était pas amie et je ne trouvais aucune réaction qui me plaisait jusqu'à ce que je pense à cette suite :Dau plaisir de vous la relater ! par contre j'ai une simple demande, Ciel s'il te plait ne me laisse pas mourir DX ]


Lia fut prise de panique, une inconnue l'avait vue ! Pire encore, c'était une humaine... Qu'allait-elle pouvoir faire ? Elle qui avait sans aucun doute tout vu, tout entendu, ses psalmodies rituelles, ancestrales, recelant les arcanes magiques naturelles avait été entendues et seraient dévoilées, son destin renversé, détruit à jamais ! En un instant elle allait tout perdre. Elle qui vivait depuis des temps immémoriaux, ayant vécu maints et maints périples sans jamais avoir succombé allait désormais disparaître à jamais engloutie dans ses propres ténèbres. En un instant de distraction elle avait brisé le serment qu'elle avait fait il y a de cela 5 millénaires à son défunt amour. Lui qui compta tant pour elle, son monde , sa création, son désir et ses passions allait être violé à jamais, la seule chose qu'il lui restait de leurs amours était se serment qui, désormais, était brisé... Elle se raccrocha aux derniers souvenirs flou qu'elle avait encore de lui, bien trop vague que pour encore dessiner une image mentale... Seule ses dernières paroles lui revinrent:


Je te lègue mon amour, L’Éternité, un fardeaux bien lourd que ta beauté pourra sans nul doute t'aider à porter, à elle seule elle peut faire chavirer les plus beau navires du monde des songes, tel que ma raisons lors notre rencontre. Puisses tu à jamais protéger nos secrets qui à eux seuls peuvent changer le monde...


C'était donc ainsi que les choses devaient arrivées ? Elle n'arrivait pas encore à l'admettre mais lorsqu'elle aperçue l'humaine entrer dans la clairière son regard s'emplit de larmes de tristesse, de colère, de passion, d'abandon mais aussi de joie et de bonheur. Allait-elle devoir remettre son sort entre les mains de cette enfant ?... Ses idées commencèrent à se faire plus légères, ses pleurs devinrent presque silencieux, seules les larmes continuèrent de couler mais ne trempèrent plus le sol. Elle se fondait dans la brise qui l'entourait désormais, elle allait enfin disparaître.
A ses larmes suivirent ses membres, puis son corps, elle se mua en une simple silhouette aqueuse se fondant dans le vent, emportant avec lui le murmure d'un pleur cristallin... Le vent continua de porter l'odeur sauvage de cette douce fin dans la clairière encore quelques minutes, laissant simplement le temps à une pensée de venir se glisser à l’oreille de la spectatrice...


Et si elle pouvait en garder le secret ?.......... et Si je pouvais rester ... si...

_________________
L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Ven 2 Aoû - 12:06

Se retournant pour regarder alentour, Djad remarqua un mince filet de fumée s'élevant non pas de dans le village mais d'un peu plus loin dans la forêt. Il partit dans sa direction sans demander son reste à l'homme désobligeant et s'enfonça silencieusement dans les bois. Son instinct de chat prenant le dessus, pas une feuille ne bruissa, pas une brindille ne craqua quand il s'approcha de l'endroit, mais il manqua se vendre quand il se trouva face à ce qui avait provoqué le bruit, et qui continuait de fumer quelque peu.
   Un objet métallique très bizarre était planté dans un arbre, apparemment de façon anormale pour un tel objet. Du coin de l'oeil il apperçut une silhouette humaine s'éloigner, et se rapprocher d'une forme étrange. Le temps de détourner le regard de l'étrangeté métallique et de le reporter vers les deux formes, et il n'en restait lus qu'une à portée de vue, une humaine qui semblait chercher quelque chose.
   Djad se rapprocha silencieusement de l'objet, curieux, et se mit à l'examiner en détail, tournant sans bruit autours et cherchant à comprendre ce qu'était cette énorme coquille de fer.

Cela ressemble à une carapasse de tortue géante et de fer, mais avec des ouvertures différentes... Etrange, très étrange en vérité!

   Craignant toutefois d'être impoli, il finit par s'asseoir au pied de l'arbre malmené, le dos appuyé contre, et par attendre l'humaine, une foule de questions en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciel
Admin
avatar

Messages : 192
Points : 236
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Dim 4 Aoû - 17:33

"H...hé ! Hey ! Non, attends !" crie Rina sans réfléchir, son bras en avant comme si elle voulait retenir quelqu'un. Elle entend ce son, ces pleures qui lui déchirent presque le cœur, et ne distingue à peine la silhouette humanoïde qui semble se fondre dans le décor, presque invisible à ses yeux.

"Je ne veux pas te faire de mal. Je... je suis une messagère de Dethial, je ne suis pas armée !" continue-t-elle à voix haute. Soudain, une idée lui traverse la tête telle une flèche. Et si... pense-t-elle, Et si c'était un esprit qui a fait pousser ces plantes ? Mon vaisseau l'a-t-il blessé ? Qu'ais-je fait ?! paniquée et désolée, elle recule d'un pas.
"Je... je suis... désolée pour l'arbre..." balbutie-t-elle, "C'était un accident, j'étais étourdie. Je n'ai pas fait attention où j'allais. S'il te plaît, ne disparais pas !" reprit-elle, suppliante.

Elle tourne la tête vers là où était son vaisseau avant de se retrouver broyé par les lianes laissant des pousses florissantes. Et elle la retourne vers l'origine des pleures et encore vers l'arbre, ne sachant pas quoi faire. Et ce n'est qu'au bout d'un moment qu'elle remarque enfin qu'un être, bien de chair cette fois-ci, s'était assis là, au pied de l'arbre. Mais Rinael est un peu trop loin pour vraiment s'assurer de qui il s'agit et Il faut agir ! comme le lui criait son bon sens en son for intérieur.

Alors, elle tente de s'approcher, en douceur, et essaie de rassurer l'être devant elle en chantant une mélodie, en se servant de la brise comme moyen de réconfort. Elle faisait toujours ainsi avec sa sœur quand elle était terrorisée par un cauchemar, avec un souffle léger et doux comme du duvet, sa chanson apportait le calme et l'apaisement.

_________________
Ciel,
personnages : Rinael Endrase
Fyth Ruind


Dernière édition par Ciel le Dim 11 Aoû - 9:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mania
Vagabond
avatar

Messages : 28
Points : 32
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 23
Localisation : Qui cherche, trouve !

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Mer 7 Aoû - 19:06

[HRP: désolé que cela n'avance pas de ce coté ci mais je suis vraiment perfectionniste et du coup je me veux de trouver une suite qui me convient Smile]

Les paroles de la jeune femme éteignirent rapidement le coeur de Lia, elles lui redonnèrent espoir. Et en cet instant précis elle se revit, à sa place il y a de cela bien longtemps...

Lia n'était pas née comme étant l'enfant des origines, elle n'était qu'une nymphe parmi les autres qui peuplaient les régions boisées du centre des terres de l'ouest. Un jour elle surpris, lors de l'un de ses longs périples tel que son peuple a pour habitude de tenir tous les dix ans, l'un de ses semblable en pleine « transformation ». Et comme la jeune femme qui se trouvait devant elle aujourd'hui elle n'avait su comment réagir. Bien quant temps que nymphe elle ai des prédispositions magiques liés aux éléments elle n'avait jamais vu un phénomène pareil. Mais lorsque son semblable avait remarqué sa présence il s'était directement dirigé vers elle. Sa marche était froide malgré qu’empreinte d'une souplesse et d'une élégance féline, il l'accosta la mine grave et sans détour lui proposa un choix en lui précisant que celui-ci changerait sa vie à jamais. Elle avait choisi, elle était restée, et son destin fut scellé.

Lia se reprit donc et tenta au mieux de se matérialiser, mais devant faire au plus vite elle n'arriva qu'a prendre les contours de son ancienne silhouette et posa sont choix à Rinael :


- Aujourd'hui tu as vu ce que tu n'aurais pas du voir, la faute m'en incombe mais les conséquences restent les mêmes. Tu n'as plus d’échappatoire et désormais tu dois prendre ton destin en main. Je te propose donc deux choix. Soit tu me laisse disparaître de la vue de ce monde, et tout ce que tu auras pu voir et ce que j'aurai pu faire disparaîtra, soit tu accepte ce que tu as vu et tu sera lié aux origines à jamais à mes cotés.


Lia termina sa phrase sans jamais changer de ton, elle était restée de marbre et ne laissait désormais plus rien transparaître. Elle attendait la réponse de Rinael. Elle attendait de savoir si elle allait pouvoir continuer à vivre son existence comme elle la connaissait ou bien devoir fuir et vivre dans les ténèbres. Mais les deux solutions lui était égale, elle s'était préparée, elle était prête depuis déjà longtemps.

_________________
L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djad
Vagabond
avatar

Messages : 36
Points : 38
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 29
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Ven 9 Aoû - 13:12

Djad vit l'humaine s'approcher de lui en chantant,il apprécia la mélodie calmement à l'attendre mais la silhouette plus loin sembla arrêter de disparaître, et s'adressa à l'humaine. Il semblait qu'elle ne l'avait pas vu lui, mais elle s'adressa à l'humaine d'une façon qui laissait entendre l'importance de ce qu'elle disait.

   Djad se figea et se fit le lus petit possible sans bouger. Il se concentra et fit appel à sa capacité. Aussi lentement qu'une fleur s'ouvre dans le jour naissant, sa peau se couvrit de poils doux et soyeux, ses vêtements se fondant dans cette fourrure naissante. ses bras s'affinèrent et rétrécirent, ses ongles devinrent plus durs et plus pointus et les paumes de ses mains se couvrirent de doux coussins. Ses jambes subirent le même sort que ses bras et ses pieds celui de ses mains. Ses oreilles s'allongèrent et remontère sur son crâne, sa bouche s'avança à la hauteur de son nez qui se fondit dans ce museau en formation. ses pupilles se fendirent et ses iris devinrent jaunes. Tout son corps diminua de volume, et en l'espace de quelques dizaines de secondes Djad avait disparu, laissant la place à un beau chat au pelage rayé de différentes teintes de gris.

   La transformation avait été assez lente, du moins Djad l'espérait, pour qu'elle n'ait pas attiré l'oeil. Il n'avait jamais pris autant de temps à se transformer, ce qui lui avait permi de prendre le temps aussi de ressentir plus précisément les transformations dans tout son corps, qu'il n'avait pas le temps d'examiner d'habitude, tellement elle était rapide. Il était un peu secoué et n'avait pas vraiment apprécié sentir chaque partie de son corps se transformer ainsi, il préférait de loin la transformation rapide qui ne lui laissait pas le temps de la sentir en détail. Il recommença à bouger, tout doucement, et s'étira aussi lentement qu'il put, afin de bien s'habituer à son corps de félin, comme il le faisait à chaque transformation. Un peu comme une personne qui n'a pas bougé depuis longtemps, son corps de chat n'avait pas servi depuis plusieurs jours et un peu d'assouplissements lui faisait le plus grand bien.

   Il jeta un coup d'oeil vers les deux silhouettes et fit tranquillement et toujours discrètement le tour de l'arbre. Se tendant comme un ressort, il avisa une branche non loin, et sauta sur le tronc. Usant de ses griffes et de sa dextérité féline, il grimpa au tronc jusqu'à la branche, où il se lova pour écouter et observer ce qui se passait plus bas, avec l'humaine et l'étrange forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciel
Admin
avatar

Messages : 192
Points : 236
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   Dim 11 Aoû - 9:38

Soudain, la silhouette revient à ses yeux plus visible, Rinael peut désormais la voir assez nettement. Je ne suis donc pas folle... c'est bien réel ! fascinée, les yeux quelque peu écarquillés.

Et elle lui parle, sur un ton étonnement calme et intact tout le long. Rina l'écoute jusqu'au bout mais laisse échapper un "Des conséquences ?...", l'air un peu triste et désolée, elle met sa main devant sa bouche pour masquer son embarras. Mais elle l'enlève tout de suite, réalisant la chose : l'être devant elle disparaîtra si elle ne fait rien.

"Je ne veux pas que tu disparaisse !..." lâcha-t-elle avec conviction. "Je... S'il n'y a pas d'autres solutions, alors j'accepte ! Je ne laisserai personne disparaître ou mourir et surtout pas par ma faute." sa voix résonne dans toute la clairière, laissant quelques oiseaux s'envoler. Ce qui la surpris Rinael, bien qu'elle vient de montrer une certaine assurance dans ses paroles.

Rinael n'a jamais vu personne mourir sous ses yeux, ni même avoir la connaissance de décès dans son entourage et c'est quelque peu crédule qu'elle a répondu ainsi. Du haut de son jeune âge, elle n'en sait que très peu sur la vie en soi. Elle flirte rarement avec les garçons, bien qu'étant plutôt romantique en amour (mais surtout une rêveuse née !), préférant se balader et voguer dans les airs, seule dans les nuages, et accomplir son travail. Ses ambitions ? Bien sûr qu'elle en a et elle souhaite voyager et remplir elle-même des missions ! Mais la notion du danger reste floue dans son esprit, n'ayant jamais réellement été confrontée à cela. Ainsi donc, même si elle a toujours été dans une sphère protégée, elle n'a elle-même pas la notion de protection complètement.

Et là, c'est sûrement une occasion de l'expérimenter. Plus encore, de se tenir à un serment que lui propose l'esprit devant elle, ainsi qu'elle l'a définit. Elle ignore à quoi s'attendre, à quoi cela va l'amener, mais au plus profond de la jeune fille, c'est sans nul doute une chose inoubliable qui se produit. Que pensera sa famille quand elle reviendra dans la capitale ? Et de plus, que devra-t-elle faire ensuite ? Continuera-t-elle son train de vie actuel ou se laissera-t-elle tentée de partir et quitter les siens ? Autant de questions que de réponses attendues traversant la tête de Rina à la vitesse d'un courant d'air les jours de grands vents.

_________________
Ciel,
personnages : Rinael Endrase
Fyth Ruind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'eau et L'aria   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'eau et L'aria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» aria origine
» [terminé] Aria et Ezra: ils passent aux choses sérieuses !
» [terminé] Ezra et Aria: Choc émotionnel.
» Arrivée au bal
» Pretty Little Liars [Drame]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artefact :: En jeu :: Royaume de Dethial-